Vous avez effectué beaucoup de recherches et le métier de rédacteur web SEO vous fait de l’œil. Vous l’avez compris, être rédacteur web comporte un grand nombre d’avantages. Pourtant, vous hésitez à vous lancer. Est-ce vraiment fait pour vous ? Qui peut devenir rédacteur web, et comment ? Comment savoir si vous êtes capable de rédiger des contenus qui plaisent ? Dans cet article, je vous donne quelques conseils qui vous permettront de savoir si le métier de rédacteur web est fait pour vous, suivez le guide !

Les prérequis du rédacteur web SEO

Le B.a.-Ba du rédacteur : l’orthographe

Je pense que je ne vous apprends rien en vous disant que l’orthographe du rédacteur web doit être irréprochable. Si vous faites beaucoup de fautes d’orthographe ou de syntaxe, passez votre chemin et ne comptez pas écrire pour le web à titre professionnel.

Cela peut paraître cru, mais ce conseil est bienveillant : si vous ne maîtrisez pas la langue de Molière sur le bout des doigts et décidez de vous lancer en tant que rédacteur web, vous courrez droit à la déception.

Une mauvaise orthographe peut réellement affecter la crédibilité d’un site web, et donc de votre client. Beaucoup d’internautes quitteront immédiatement la page d’un article mal rédigé et bourré de fautes. Et bien entendu, ce n’est pas ce que les clients qui délèguent la rédaction de leurs articles souhaitent. Vous risquez de perdre un client, de ne pas être payé, et bien entendu, ce client ne vous recommandera pas.

Attention, nous faisons tous quelques fautes d’orthographe, et c’est bien normal : nous sommes des humains, pas des robots. L’inattention, la fatigue, ou les problèmes personnels sont parfois responsables de ces petites erreurs. Pour remédier à cela, j’utilise toujours un correcteur d’orthographe après une première relecture. Bien qu’ils laissent parfois passer quelques fautes, ils sont très pratiques pour mettre le doigt sur de petites erreurs qui m’échappent quand j’ai le cerveau en compote.

Si vous ne faites pas ou très peu de fautes, le premier voyant est au vert. Vous possédez l’une des qualités principale d’un bon rédacteur web.

Besoin d’une remise à niveau en orthographe ? Entraînez-vous en ligne sur le site du projet Voltaire.

Être  à l’aise avec le web et les outils informatiques de base

Vous écrivez convenablement et pouvez sans doute devenir un bon rédacteur. Mais maîtrisez-vous suffisamment bien les outils informatiques pour devenir rédacteur WEB ? Juste après l’orthographe, la maîtrise du PC et des logiciels de base est l’un des pré-requis indispensables pour devenir rédacteur web. Pour bien rédiger pour le web, vous devez savoir utiliser un ordinateur, ainsi que les logiciels de traitement de texte. Pour ma part, j’utilise des logiciels très simples d’utilisation, et gratuits.

  • Google docs, traitement de texte très facile à prendre en main ;
  • Google Sheets, similaire à Excel ;
  • et pour tenir mes comptes, le logiciel de facturation en ligne, Henrii.  

Si vous avez déjà quelques bases en HTML, c’est encore mieux. Ce langage informatique est nécessaire pour structurer ses articles de façon correcte. Mais soyez rassuré : en vous formant en autodidacte ou en vous inscrivant à une formation de rédacteur web SEO en ligne, vous pourrez très facilement apprendre tout cela.

Je vous conseille vivement de jeter un œil au programme de la formation Rédacteur Web SEO de Lucie Rondelet : grâce à elle, ma carrière a décollé en moins de 6 mois !

Posséder du matériel informatique performant, une obligation ?

Oui et non. Je vous aide beaucoup, n’est-ce pas ? Pour être plus précise, je dirai qu’il vous faut avant tout un ordinateur assez rapide, afin de ne pas perdre trop de temps. Désolée, votre vieux coucou équipé de Windows 98 ne vous sera d’aucun secours.

Il ne s’agit pas de dépenser une fortune en vous offrant un ordinateur dernier cri, mais vous devrez quand même débourser quelques centaines d’euros si vous voulez un outil de travail performant. Personnellement, je travaille principalement sur mon ordinateur fixe HP, mais aussi parfois de mon petit ordinateur portable quand je suis en voyage, ou encore de mon smartphone. Pour des articles ne demandant pas énormément de recherches, un téléphone récent peut très bien convenir. Google docs, mon meilleur allié, présente l’avantage d’être disponible en version mobile.

redaction-web-pour-qui

 

La vie de rédacteur web SEO freelance est-elle faite pour vous ?

Travailler de chez soi : supporterez-vous la solitude ?

La vie de rédacteur web freelance est un rêve pour de nombreuses personnes, tant elle comporte d’avantages. Ce n’est pas moi qui vous dirais le contraire, je ne retournerai travailler en entreprise pour rien au monde. Pourtant, elle n’est pas faite pour tous. Avant de vous lancer, vous devez vous poser une question : vous voyez-vous travailler seul, sans collègues, de chez vous ? Personnellement, cela ne m’a pas posé de problème. Voir mon patron ou des collègues avec qui je n’avais pas toujours d’affinité n’était pas un réel plaisir pour moi quand j’étais salariée, cet “inconvénient” ne m’a donc pas freinée quand j’ai décidé de me lancer. Je vois les personnes que j’ai envie de voir, quand j’en ai envie. Ah oui, j’ai aussi un adorable chat qui me tient compagnie. Je ne vous cache pas que niveau conversation c’est assez limité, mais sa présence m’aide à me sentir moins seule. Cela vous paraît peut-être un peu triste, mais c’est la vie que je mène .

Cependant, il ne faut pas se mentir, rester à la maison toute la journée peut être difficile à vivre pour certains. Heureusement, le rédacteur web SEO est un nomade digital : il peut travailler de n’importe où ! De la terrasse d’un café, sur une jolie plage, à la médiathèque, ou encore entouré d’entrepreneurs du web, dans un espace de coworking.

Pour me sentir moins seule, j’ai également organisé il y a quelques mois un apéro entre collègues rédacteurs, ce qui selon moi a été très enrichissant pour tous. Les relations via un écran et un clavier ne peuvent pas égaler le contact humain. Nous avons donc passé un agréable moment entre cyber travailleurs, autour d’un bon verre de vin et d’un gigantesque plateau de charcuterie/fromage. Si je vous parle de cela, ce n’est évidemment pas simplement pour raconter ma vie, bien qu’elle soit passionnante, mais pour vous démontrer que l’isolement lié au métier de rédacteur web n’est pas irrémédiable. On peut trouver des solutions sympas pour s’aérer, se rencontrer, souffler un peu, bousculer ce quotidien à la maison qui pèse parfois lourd sur nos petits cœurs. 

Êtes-vous quelqu’un d’organisé ?

Ne vous décomposez pas face à cette question. Je ne suis pas DU TOUT quelqu’un d’organisé. Si toi aussi tu es du genre à dire bien trop souvent “je le ferai demain”, nous sommes taillés dans le même bois. Pas de panique, l’organisation, ça s’apprend, ça se travaille. Bien s’organiser est primordial pour un bon rédacteur web, je l’ai appris à mes dépens. Si vous voulez savoir comment je procède, je vous invite à lire  l’article “ Bien s’organiser quand on est rédacteur web débutant ”. Chacun sa méthode, ces petites astuces ont très bien fonctionné pour moi.

Être prêt à investir pour se former

S’il y a bien une chose que je peux vous conseiller, c’est de vous former. Bien sûr, vous pouvez vous former sur le net en autodidacte. Je n’ai pas opté pour cette méthode, car elle demande de nombreuses recherches et énormément de temps. De plus, vous l’avez sans doute constaté, chacun à un avis bien tranché sur le SEO. Certains ne jurent que par les mots clés, tandis que d’autres vont préférer travailler le champ sémantique, insérer quelques liens internes judicieux… Selon moi, il y a à prendre et à laisser. Le rédacteur web SEO utilise de nombreuses technique pour optimiser ses articles, et malheureusement, cela ne s’improvise pas. Si vous pensez pouvoir devenir un pro du référencement naturel en quelques jours, vous risquez d’être déçu.

Pour ces raisons, j’ai choisi de me former par le biais de la formation Origami 1, Rédacteur Web SEO de Lucie Rondelet. Certes, j’ai dû débourser quelques centaines d’euros, mais j’ai rentabilisé cette formation en moins de 6 mois.

La clé de la réussite : la persévérance

Pour finir, je vous dirai que la clé de la réussite est la persévérance. Si vous avez tendance à “lâcher l’affaire” au moindre obstacle, je vous déconseille d’entamer une carrière de rédacteur web SEO. Malgré les idées reçues (non, on ne se la coule pas douce en pyjama en sirotant des cafés glacés toute la journée ! ) la rédaction web est un vrai métier, qui vous demandera du temps, de l’énergie et énormément de motivation. Pour réussir à en vivre, vous devrez dans un premier temps vous former, démarcher vos premiers clients, puis travailler dur pour les garder.

Je ne vous ai pas fait peur ? Votre profil correspond à tous ces critères ? Félicitations, vous avez tout ce qu’il faut pour devenir un bon rédacteur web SEO. Alors, vous êtes prêt ? On ne repousse pas à demain, on retrousse ses manches et on se lance !

À vos plumes : vous hésitez à vous lancer ? Qu’est-ce qui vous fait peur ?

 

[instagram-feed]