Comme certains d’entre vous le savent, je suis officiellement rédactrice web SEO depuis le mois d’avril 2018. En revanche, ce que vous ne savez pas, c’est qu’auparavant, j’étais AMP, c’est-à-dire aide médico-psychologique. Dans cet article, je vais vous en dire plus sur mon parcours : comment ai-je eu l’idée de devenir rédactrice web ? Comment ai-je procédé ? Pourquoi ai-je fait ce choix ? Comment s’est passée ma reconversion professionnelle ? Vous allez comprendre très vite que la reconversion professionnelle pour le métier de rédacteur web SEO est accessible à tous, même quand on exerce un métier totalement différent. Bien entendu, ce choix doit être mûrement réfléchi, et vous devrez posséder quelques compétences indispensables. Mais nous verrons cela plus tard. En effet, cet article n’est pas destiné à vous donner des conseils ; simplement à partager avec vous mon expérience, qui, qui sait, vous motivera peut-être à sauter le pas… 

 

Ma reconversion professionnelle : pourquoi j’ai décidé de changer de métier

Depuis plusieurs années, j’occupe un poste d’aide-médico psychologique en foyer d’accueil médicalisé. J’accompagne des personnes avec autisme dans leur quotidien et j’adore mon métier. Bien que certains jours soient difficiles, j’aime le contact avec les résidents et je m’implique énormément dans leurs projets. Pour ceux qui ne connaissent pas ce métier, j’ai pour fonction d’accompagner les personnes dans leur toilette, la préparation de leur repas, et je participe même aux sorties sportives et culturelles.

J’ai la chance de travailler dans une structure totalement indépendante du foyer d’accueil, dans de jolis petits pavillons, avec des espaces communs et des espaces privés pour chaque résident. Nous avons même un superbe jardin, où gambadent gaiement des poules naines, et parfois des canards sauvages qui viennent nous rendre visite. Vous l’avez compris, ce job me plaît. Pourtant, certains aspects du métier me déplaisent :

 

  • les horaires : une amplitude de 7 h 30 à 22 heures, travail un week-end sur deux et les jours fériés ;
  • un salaire assez bas, pour être honnête, à peine plus qu’un SMIC avec les primes de week-end ;
  • le budget éducatif restreint, qui ne me permet pas toujours de mettre en place les activités et les projets qui me tiennent à cœur ;
  • une hiérarchie pas toujours reconnaissante. Si vous êtes employés, vous vivez sans doute la même chose que j’ai vécue à l’époque. Quand je fais quelque chose de bien, j’ai à peine un merci, mais si je fais une erreur, gare à moi !

reconversion-professionnelle-redactrice-web-seo

Vous voulez savoir comment a évolué mon activité depuis la publication de cet article ? je vous invite à lire mon article : Mon Bilan après 1 an de Rédaction Web SEO, Happy Birthday to me 😉 

Mon contrat prend fin en octobre 2017, et cela tombe bien : j’ai besoin de changer d’air et de découvrir de nouvelles choses. Je décide donc de partir à l’aventure trois mois en sac à dos au pays du sourire, la Thaïlande, avec mon conjoint. ✈

Un voyage, une idée

Bon, je vous avoue que les premiers jours mois de mon voyage, je ne pense pas un seul instant au travail. La Thaïlande est un pays magique, incroyable. Je suis totalement dépaysée, comme sur un petit nuage 🌬. Il fait plus de 34 degrés et nous partageons notre temps entre visites, piscine, plage et cocktail.

Arrivés sur l’île de Koh Phangan, les choses s’assombrissent, au sens propre du terme. Il pleut des cordes, toute la journée, pendant des jours. Je passe donc le plus clair de mon temps dans les parties communes du resort. C’est à ce moment que je remarque que de nombreuses personnes passent la journée devant leur écran d’ordinateur, l’air studieux. Mais que font-ils ? J’entame donc une enquête digne de Sherlock Holmes. Je tape une requête sur Google : travailler de son ordinateur. Là, c’est le choc : il existe tellement de métiers digitaux ! L’un deux me tape dans l’œil : la rédaction web. Il s’agit d’un des nombreux métiers du digital. Pour résumer, le rédacteur web SEO doit rédiger des contenus de qualité pour ses clients, structurés pour le web, de façon à augmenter sa visibilité sur les moteurs de recherche.

Je me dis : pourquoi pas moi ? Après tout, j’ai suivi un cursus littéraire et j’ai toujours adoré écrire. Je tape une seconde requête clé, qui en m’amène sur une autre, et de fil en aiguille, j’atterris sur le site de Lucie Rondelet.

Je dévore ses articles, regarde ses vidéos Youtube, et découvre qu’elle lance sa toute première formation Origami. Celle-ci permet de devenir Rédacteur Web SEO en 6 mois.

Après quelques échanges de mail, je sens que Lucie est une personne de confiance, bienveillante et à l’écoute.

J’ai tout de même un peu d’appréhension : et si cela ne fonctionnait pas ? Suis-je vraiment faite pour ça ? La formation est tout de même coûteuse et je ne veux pas prendre de décision à la légère. Heureusement, mon conjoint croit plus en moi que moi-même ❤. Il m’offre la formation et me pousse à me lancer. Les premiers cours débutent en février : d’ici là, j’ai le temps de savourer mes derniers jours de voyage et de me préparer psychologiquement à ce qui va suivre.

À ce moment là, je ne me doute pas un seul instant que ma vie va changer du tout au tout, très rapidement.

Une reconversion professionnelle express

Dès les premiers cours, j’ai le sentiment d’avoir fait le bon choix. Ma reconversion professionnelle débute : j’apprends les bases de la rédaction, rends mes premiers exercices, m’inscris sur les plateformes de rédaction dans la foulée, et prends un job alimentaire en tant que téléconseillère. Grosse erreur : la formation me plaît tant que je n’ai pas envie d’attendre. Finalement, je démissionne au bout de quelques semaines. Cependant, je ne conseille pas cette méthode à tout le monde : j’ai pris un gros risque : cela s’est révélé payant dans mon cas, mais j’aurai très bien pu me planter et mettre à mal mes finances.

Rapidement, je trouve mes premiers clients, notamment grâce à LaRedacDuWeb, le site collaboratif des élèves Origami. Je grille parfois mes cartes, je fais des erreurs, mais je ne me décourage pas. Je compte bien tenir le coup et me donner les moyens d’y arriver. Aujourd’hui, je vis pleinement de la rédaction web SEO et suis freelance depuis presque un an, et je ne regrette pas un seul instant mon choix.

 

Si comme moi, vous souhaitez changer de métier et devenir rédacteur web, mon article “La rédaction web, pour qui ?” devrait vous intéresser. Car attention, la rédaction web n’est pas faite pour tout le monde : si vous souhaitez en vivre et en faire un métier à plein temps, vous devez posséder quelques compétences de base et avoir le profil d’un bon rédacteur web.


À vos plumes : vous aussi, racontez-moi vos débuts. Comment avez-vous découvert la rédaction web ? En avez-vous fait votre activité principale ? Avez-vous suivi une formation ? Je veux tout savoir 😊…