[thrive_leads id='2623']

Hello la compagnie ! Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un sujet brûlant 🔥 : les tarifs en rédaction web. Pourquoi un sujet brûlant ? Tout simplement parce qu’il est presque tabou : de nombreux rédacteurs web ne souhaitent pas partager leurs tarifs. La simple évocation de ce sujet suscite souvent de vives réactions : les tarifs sont souvent jugés trop élevés… Ou pas assez. De même, les exemples de tarifs trouvés sur le web vont du simple au double… La situation est telle que les rédacteurs web débutants ont beaucoup de difficultés à fixer leurs tarifs et à obtenir des informations sur le sujet. J’ai donc choisi de rédiger un article pour vous aider à fixer vos tarifs de rédacteur web/rédactrice web sans vous tromper. Let’s go !

Les tarifs du rédacteur web : combien facturer à ses clients ?

On me pose cette question… Trèèèès souvent.

“ Dis Morgane, je débute en rédaction web. Combien dois-je facturer mes clients ? “

Au risque de vous décevoir, il m’est impossible de répondre à cette question de but en blanc. Il est important de prendre en compte de nombreux paramètres pour fixer des tarifs justes. Je consacre un module entier aux tarifs dans ma formation en ligne (il est essentiel de déterminer ses tarifs avant même de commencer à prospecter pour ne pas être pris au dépourvu lors d’une prise de contact avec un prospect car il faut suivre tout un cheminement avant de fixer ses tarifs. Pour vous aider un peu, je peux vous dire que :

  • Les rédacteurs web facturent généralement au mot, à l’heure, à la journée, au feuillet ou au forfait.
  • Le tarif au d’un rédacteur web débutant à confirmé est souvent situé entre 5 et 25 centimes, selon le type de contenu à produire, le brief fourni, le travail SEO à réaliser et la technicité du sujet.
  • On ne facture pas le même tarif à tous ses clients. Il faut en premier lieu bien analyser ses besoins et ses attentes avant d’annoncer un tarif.
  • Je facture personnellement entre 8 et 15 centimes le mot pour mes clients actuels. Cela me permet de générer un Chiffre d’Affaires situé entre 2 500 et 4 500 € chaque mois, en travaillant 20 à 30 heures par semaine en moyenne (hors blogging et formation).

tarifs rédaction web

Les tarifs en rédaction web : X conseils pour bien les fixer

Vous l’avez compris : fixer ses tarifs en rédaction web ne s’improvise pas. Vous devez facturer vos clients de manière juste : chacun doit s’y retrouver. Je vais vous mettre en garde sur certains points auxquels on ne pense pas toujours lorsqu’on débute. Ils sont pourtant très importants.

Prendre en considération vos charges

Quand on débute en tant que freelance, on n’a pas forcément conscience de la différence entre le chiffre d’affaires et le salaire réel. Pourtant, vous devrez, comme tout indépendant, payer des charges. Il faut donc tenir compte de ses dernières lorsque vous fixez vos tarifs, et ce même si vous bénéficiez d’un allègement de charges (ACRE) lors de vos premières années d’activité. Sachez qu’augmenter ses tarifs est une opération délicate : je vous conseille donc de ne pas annoncer un tarif trop bas, même si vous débutez. Faites vos calculs et demandez une rémunération qui pourra vous convenir pendant plusieurs mois/ années, le temps de faire vos preuves et de négocier une éventuelle augmentation.

Fixer des tarifs adaptés au projet de votre client

Décider de facturer 5, 10 ou 50 centimes à tous vos clients n’est pas pertinent. Tous vos prospects ont des besoins différents. Je vous conseille donc de demander un maximum d’informations à vos prospects avant de leur annoncer quoi que ce soit. Analysez bien leur site web, afin de constater leurs besoins réels et de leur proposer les prestations les plus adaptées. Ensuite, échangez un maximum pour fixer un tarif juste. Vous pouvez par exemple poser des questions relatives :

  • Au type de contenu : on ne facture pas un article de blog au même tarif qu’une page fixe, qu’une page de vente ou encore qu’un audit de contenu ou un planning éditorial.
  • À l’investissement du client dans la mission : vous communiquera-t-il les sujets ? Les mots-clés à intégrer ? Un brief complet ou de simples recommandations ? Cela vous permettra de déterminer l’ampleur du travail à votre charge.
  • Au niveau d’optimisation souhaité : le client cherche-t-il à optimiser son site ou souhaite-t-il simplement l’alimenter en contenu classique ?
  • À la récurrence des commandes : si votre client souhaite vous déléguer un nombre d’articles important, pendant une longue période, vous pouvez lui proposer un tarif plus attractif ou un forfait.
  • Aux délais : si votre client demande à ce que vous lui rendiez le travail sous des délais un peu “ric rac”, je vous conseille de facturer en conséquence.
  • À la technicité du sujet : un article technique (législation, immobilier, marketing, santé…) implique de faire de nombreuses recherches afin de fournir des informations pointues. Généralement, on facture plus cher pour ce genre de mission.
  • Aux tâches annexes : fixez un tarif plus élevé si vous devez intégrer les articles au site web de votre client, fournir des images, programmer des publications relatives à vos articles sur les réseaux sociaux… Le temps à consacrer à cette mission sera plus important que la rédaction simple d’un article, à envoyer directement à votre client.

Étudiez le marché

C’est l’une des premières choses que j’ai faites quand j’ai débuté en rédaction web. Intéressez-vous aux tarifs proposés par les autres rédacteurs. Automatiquement, vous trouverez certains tarifs très bas… Et d’autres très élevés. C’est parfaitement normal : chaque freelance fixe des tarifs différents, en fonction des points évoqués précédemment, mais aussi de sa rapidité, de son niveau, et du nombre de demandes qui lui sont faites. De mon côté, je facture désormais bien plus cher qu’il y a quelques mois, et ce pour plusieurs raisons :

  • j’ai progressé ;
  • je me suis formée à de nouvelles techniques ;
  • mes clients actuels sont très satisfaits ;
  • mes charges ont augmenté ;
  • j’ai de nombreuses demandes de clients et peux me permettre de refuser les missions trop mal rémunérées ou qui ne m’intéressent pas.

Vous risquez d’être un peu perdu face à tous ses tarifs différents. Ne vous découragez pas : prendre connaissance de ces informations vous permettra de vous faire une idée des tarifs des rédacteurs web sur le marché actuellement et à vous situer.

N’écoutez pas TOUT ce qu’on vous dit

Les moralisateurs et mauvaises langues sont malheureusement bien présents quand on parle tarif en rédaction web. Ne laissez personne vous dire que vous êtes trop cher, ou pas assez. Vous êtes indépendant, c’est à vous de décider de vos tarifs. Si vous laissez tout le monde mettre son grain de sel et vous dicter quoi faire… Vous risquez d’être perdu. Si votre tarif vous convient et convient à vos clients… Tout va bien. On m’a reproché, dans mes débuts, de ne pas facturer assez cher (à cette époque, entre 5 et 7 centimes le mot en moyenne pour de la rédaction d’articles de blog majoritairement, ce qui est raisonnable pour une débutante).

Pourtant, étant rapide, j’ai toujours gagné un revenu plus que confortable en rédaction web. Il est toutefois possible que vous vous trompiez, par manque d’expérience ou d’objectivité. Si vos clients estiment que vos prestations ne sont pas à la hauteur de votre tarif ou inversement, il est peut-être judicieux de vous remettre en question. De même, écouter les personnes plus expérimentées que vous ET bienveillantes est parfois une bonne chose. Il y a à prendre et à laisser : suivez votre instinct, laissez-vous conseiller… Mais pas mener par le bout du nez par des personnes mal intentionnées.

Soyez réaliste par rapport à votre niveau

Nous avons parfois tendance à nous sous-estimer… Ou à nous surestimer. Si vous ne connaissez pas le référencement naturel, que vous avez des difficultés à rédiger des phrases claires, succinctes, ou des soucis d’orthographe… Ne facturez pas trop cher (dans l’idéal, formez-vous pour progresser avant de proposer vos services à qui que ce soit si ce n’est pas déjà fait). Si vous êtes bons et que vous avez de nombreux retours positifs… N’hésitez pas à facturer plus. Dans tous les cas, restez toujours réaliste face à votre niveau et vos compétences, afin de bien facturer, mais aussi, de ne pas décevoir vos potentiels clients.

Ne laissez pas vos clients vous imposer leurs tarifs s’ils ne vous conviennent pas

Ce point est une grosse problématique en rédaction web : certains (de nombreux) clients n’ont pas conscience de la valeur du travail des rédacteurs ou rédactrices web SEO. De ce fait, ils se permettent de proposer, voire d’imposer des tarifs totalement irréalistes à leurs collaborateurs. Libre à vous d’accepter si cela vous convient. Si ce n’est pas le cas, ne vous laissez pas convaincre par les phrases du type :

  • j’ai trouvé un rédacteur à ce prix.
  • Seul un pigeon paierait ce prix pour de la création de contenu (oui oui, je l’ai entendu, par un client qui souhaitait me payer 2 centimes le mot pour des articles animaliers très techniques).
  • C’est beaucoup trop cher ! (classique 😒).
  • J’ai trouvé quelqu’un qui réalisera le même travail pour trois fois moins cher.

Face à ce genre de propos, vous avez deux choix. Expliquer à votre prospect que la qualité a un prix, ou tourner les talons. Personnellement, j’opte pour la deuxième solution : je n’ai aucune envie de travailler avec des clients qui ne reconnaissent pas la valeur de mon travail.

À vos plumes : vous le savez maintenant : fixer ses tarifs en rédaction web n’est pas une mince affaire. Vous avez désormais quelques pistes pour ne pas vous tromper. Avez-vous du mal à fixer vos tarifs ? Le sentiment que les tarifs que vous annoncez ne conviennent pas à vos clients ? Dites-nous tout !