organiser-redacteur-web-debutant
Articles de blog

Bien s’organiser quand on est rédacteur web débutant : 8 astuces qui changent la vie !

Ça y est, vous venez de vous lancer dans le métier de rédacteur web. Félicitations ! Maintenant que vous exercez le job de vos rêves, vous surfez sur une vague d’euphorie et vous sentez libre comme l’air ! Pas de patron, aucune contrainte, en un mot : la liberté ! Mais elle peut en devenir tellement étourdissante que l’on en oublierait l’autodiscipline, pourtant indispensable au rédacteur web freelance pour répondre dans les temps à ses commandes clients et être rentable. Voici quelques astuces pour aider à vaincre la procrastination et bien s’organiser quand on est rédacteur web débutant !

1- Bien s’organiser quand on est rédacteur web débutant : se fixer des objectifs réalisables

La procrastination s’installe de temps en temps, c’est tout à fait normal ! Face à un enjeu important, la peur de ne pas s’en sortir conduit à ajourner les tâches à réaliser. On trouve toujours une bonne raison pour ne pas travailler, comme regarder des vidéos humoristiques de chat sur YouTube, papoter sur son groupe préféré sur Facebook ou câliner son matou ! Ça vous parle ?

Pour la maîtriser sans la laisser s’installer de manière indéfinie, donnez-vous de petits objectifs. Il vaut mieux décider de rédiger 1 000 ou 1 500 mots par jour au lieu de 3 000 si l’on ne s’en sent pas encore capable, surtout en tant que rédacteur web débutant. Augmentez au fur et à mesure la charge de travail en privilégiant dans un premier temps les court et moyen termes. N’hésitez pas vous former en e-learning si vous souhaitez progresser plus rapidement.

2- Prioriser ses tâches

Mettre à plat ses objectifs les plus importants et qui paraissent le moins difficile à réaliser est une bonne méthode. Par exemple, démarrez par la rédaction d’un article long à livrer rapidement sur un sujet connu plutôt que d’attaquer par un article plus court mais qui demandera plus de recherches et dont l’échéance sera moins proche.
Vous pouvez même vous fixer une deadline impérative à ne pas dépasser quand bien même vous auriez encore quelques jours devant vous pour rédiger.

3- Tenir un agenda ou un bullet journal

L’organisation est la clef de voûte du rédacteur web freelance efficace. Tenir un agenda est un bon moyen d’avoir une vision d’ensemble de son planning en évitant la dispersion. Vous pouvez aussi utiliser le bullet journal (ou bujo pour les intimes). Ce dernier a été inventé par le designer américain Ryder Carroll et a fait son arrivée en France en 2015. C’est l’accessoire idéal pour bien s’organiser quand on est rédacteur web débutant. Avec un simple carnet que vous transformez en agenda grâce à un index à créer, vous répertoriez page d’objectifs, planning mensuel et to-do list quotidienne selon vos envies et besoins. Votre esprit créatif de rédacteur web sera d’autant plus heureux que vous avez la possibilité de le personnaliser à l’infini au gré de votre imagination. Une bonne manière de se donner envie de travailler. Néanmoins, organisation ne signifie pas rigidité ! Se laisser une marge de flexibilité afin de laisser la place à l’imprévu : tout est une question de dosage et de feeling.

bien-s-organiser-redacteur-web-debutant

4- Instaurer habitudes et rituels : se conditionner pour s’autodiscipliner

Rien de plus simple que de mettre en place des petites habitudes, une routine qui va vous conditionner et vous poussera à passer à l’action. Vous pouvez ainsi établir un cadre horaire fixe journalier et adopter la technique du « faire comme si » : faire chaque matin comme si vous vous apprêtiez à sortir de chez vous pour vous rendre au travail. Cela signifie se préparer : fini le pyjama en pilou et la confortable robe de chambre molletonnée pour travailler ! Ne vous dites pas « Bah, je suis chez moi donc aucune importance, j’irai m’habiller à midi. » Non ! il est important de prendre des habitudes et de s’y tenir. Pour m’aider à respecter le cadre que je me suis fixé, j’ai instauré des rituels : le matin, 10-15 minutes de respiration abdominale puis un café juste avant d’allumer mon ordinateur pour travailler.
De plus, nombreuses sont les sources de distraction. Aussi, vous pouvez décider de réserver la pause méridienne pour le surf sur les réseaux sociaux afin de rester concentré pendant vos horaires de travail.  

5- Segmenter son temps de travail avec la méthode Pomodoro

Segmenter son temps de travail permet de gagner en concentration et par conséquent en productivité. Le mot d’ordre : une seule chose à la fois. Si votre cerveau est en mode multitâches à réfléchir à la fois aux recherches à effectuer pour un guide d’achat de matériel high tech, à l’écriture d’un article sur la santé animale et aux devis à envoyer à un client blogueur, c’est un bon moyen de régler ce problème.

La méthode Pomodoro, « tomate » en italien en référence au minuteur de cuisine, est très efficace. Il s’agit de se fixer des séquences de 25 minutes pendant lesquelles on ne doit rien faire d’autre que la tâche prévue, entrecoupées de pauses de 5 minutes. Enchaînez 4 séquences de travail puis autorisez-vous une grande pause de 20 ou 30 minutes puis recommencez le cycle. Bien entendu, vous pouvez tout à fait choisir des séquences de travail plus longues. Personnellement, je préfère travailler sur des séquences de 45 minutes qui évitent de couper trop tôt mon élan travailleur !

6- S’aménager un espace de travail agréable

Disposer d’un endroit où l’on se sent bien pour travailler, rien de tel pour réussir à écrire vite et bien. Ayez un coin bureau dédié bien rangé ou allez rédiger en espace de coworking si vous souhaitez changer d’air : concentration garantie !

Structurer son espace de travail sur l’ordinateur est également essentiel : n’ayant qu’un seul PC, il m’est parfois souvent terriblement tentant de travailler avec ma session Facebook ouverte. J’ai remédié à cela en me créant une session pro consacrée exclusivement à la rédaction web.

7- Se ménager des temps de repos

La rédaction web demande un certain investissement intellectuel et la fatigue, qu’elle soit physique ou psychologique, est toujours nocive. Alors se forcer en se disant qu’il faut absolument que l’on rattrape le temps perdu parce que l’on a trop procrastiné : non.

Mieux vaut s’aérer l’esprit lorsqu’on l’estime nécessaire. L’autodiscipline n’est pas synonyme de travail acharné mais de juste dosage des plages de travail et de repos pour produire un travail de qualité. Alors n’hésitez plus à vous changer les idées pour ne plus avoir la « tête dans le guidon ». Une pause et la motivation repart !

8- Se jeter à l’eau : le secret dans l’autodiscipline du rédacteur web débutant

Ne pas réfléchir et se lancer dans l’action est sans doute le meilleur moyen d’avancer, non ? C’est le premier pas qui compte car une fois lancé, on ne s’arrête plus. L’essentiel est de trouver son propre rythme. Il faut donc se connaître et organiser son temps de travail en fonction du moment de la journée où l’efficacité est optimale. Personnellement, je suis plus performante le matin, raison pour laquelle je m’astreins à démarrer mes journées avant 9 h.
Toutes les méthodes décrites ci-dessus ne sont en aucun cas des remèdes miracles. Pour bien s’organiser et ne plus procrastiner, rien de tel que la rigueur et la persévérance. Plus vous serez autodiscipliné, plus vous aurez de chances de vivre de la rédaction web, métier dans lequel on se lance souvent par passion pour l’écriture. Si vous êtes sérieux et passionné par ce que vous faites, vous n’avez aucune raison de ne pas être motivé, non ? Alors à vos claviers !

 

À vos plumes : rédacteurs web débutant, quelles sont vos techniques pour bien vous organiser ?


Article rédigé par Gaëlle Curto, élève de la formation Origami 2 de Lucie Rondelet

Un commentaire

  • Delphine Perrier

    Bonjour Gaëlle et Morgane,
    La procrastination cela me connait. C’est dur de se mettre au travail, mais une fois que je suis lancée, il n’est pas si facile de me détacher de mon ordinateur ;). Pour éviter d’avoir à travailler dans un calme plat, j’apprécie mettre en fond une playliste de musiques instrumentales. Cela m’aide dans mes réflexions et j’arrive mieux à me concentrer. Je dois tester davantage la technique Pomodoro ! Merci pour cet article 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *