Vous le savez, je suis très encourageante et pleine de bienveillance envers ceux qui souhaitent se lancer dans la rédaction web. C’est une aventure qui vaut largement la peine d’être vécue ! Avec des bases solides comme bagages, la rédaction web est un métier où il est possible d’évoluer rapidement, de toucher un salaire confortable tout en gardant du temps pour soi. Cependant, en fouinant sur le net, comme à mon habitude, je me suis aperçue que de nombreuses personnes souhaitent se lancer dans la rédaction web pour de mauvaises raisons. C’est selon moi une chose à éviter à tout prix, et même courir tout droit à la désillusion. Une chose est sûre : impossible de vivre de la rédaction web sur le long terme si votre principale motivation n’est pas la passion du web et l’amour des mots !

1 – Vouloir devenir rédacteur web juste pour gagner de l’argent

Vous allez sans doute vous dire “ on ne travaille pas pour du beurre, bien sûr que gagner de l’argent est une source de motivation ”.

Je suis entièrement d’accord avec vous. Vouloir gagner de bons revenus en rédaction web n’a rien d’étrange : comme dans tout métier, on espère bien s’en sortir pour subvenir à nos besoins et nous faire plaisir.

Ce qui me chiffonne, c’est que de nombreuses personnes semblent vouloir devenir rédacteur web simplement parce que cela “rapporte”. Si vous faites partie de ces personnes, je vous mets en garde tout de suite : vivre de la rédaction web n’est possible qu’avec une énorme dose de motivation et une grosse pincée de passion. Si vous n’aimez pas ce que vous faites et que votre seule motivation est l’argent, je vous conseille de changer de voie. Il est difficile, voir impossible de perdurer dans la rédaction web si l’on n’aime pas profondément ce métier.

2 – Vouloir devenir rédacteur web juste pour travailler à domicile

Deuxième mauvaise motivation. J’ai remarqué que de nombreuses femmes souhaitent devenir rédactrices web simplement pour rester à la maison et passer du temps avec leurs enfants. Si c’est votre principale motivation, je vous déconseille également de vous lancer dans la rédaction web. Je vais sans doute m’attirer les foudres de certaines mamans. Ne me guillotinez pas tout de suite, je vous en prie 😱. Laissez-moi m’expliquer.

Certes, ce métier permet de travailler de chez soi, mais cela ne veut pas dire que les journées d’un rédacteur web sont similaires à des jours de repos, qu’ils ont le temps de profiter de leur intérieur, et des heures devant eux pour jouer avec leurs enfants. Les clients sont exigeants, et ont souvent des deadlines précises. Pour les honorer, il faut parfois travailler d’arrache-pied et s’imposer une discipline de fer.

Toutefois, je vous l’accorde, travailler à domicile comporte de nombreux avantages, et laisse tout de même plus de place aux loisirs et aux moments en famille que le salariat. Je considère cela comme “un plus”. Une fois de plus, je vous suggère de vous détourner de la rédaction web si l’aspect “travail à la maison” est la seule raison qui vous pousse à choisir ce métier.

se-lancer-redaction-web

3 – Vouloir devenir rédacteur web pour se la couler douce

Cela peut sembler complètement dingue, mais de nombreuses personnes, souvent salariées, s’imaginent qu’on se la coule douce. Qu’en travaillant à domicile, on a le temps de tout faire. De faire les courses à n’importe quelle heure, de passer des heures à cuisiner, d’emmener Minouche chez le vétérinaire, d’aller chercher les enfants à l’école, de faire le repassage, de regarder un bon film… Ces mêmes personnes semblent penser que nous sommes en vacances perpétuelles. Combien de fois m’a-t-on dit : “ comment ça tu n’as pas le temps ? Tu es à la maison toute la journée ! “.

Eh bien, j’ai une importante révélation à vous faire : non, le rédacteur web ne se la coule pas douce, loin de là. S’il est sérieux et que la rédaction web est son unique activité, il doit s’imposer des horaires et les respecter. Je vous l’avoue, j’ai souvent envie de troquer mon écran de PC pour mon écran de télé, et de m’affaler sur mon canapé au lieu de travailler. Mais quand on est un rédacteur sérieux, on ne cède pas à la tentation. Vous souhaitez devenir rédacteur web pour vous la couler douce ? Vous risquez d’être très déçu !

4 – Vouloir devenir rédacteur web pour n’en faire qu’à sa tête

Bon, je suis la première à avoir pensé “ je suis maintenant freelance ! Je vais faire ce que je veux ! Pas de contraintes, pas d’ordres à recevoir, je suis liiiiibre ”. Ah, en fait, non. La vie de freelance,, est comme je vous l’expliquais un peu plus haut, parfois contraignante. Si on veut réussir et surtout, devenir un BON rédacteur web, on ne peut pas en faire qu’à sa tête. Nous proposons des prestations, ce qui signifie que les clients ont des attentes précises, et des exigences comme tout client. Si votre client vous demande de mener une action, pensez-vous qu’il serait raisonnable de lui répondre “non, je m’en f***, je suis freelance, je fais ce que je veux, na”.

Je ne pense pas. En procédant ainsi, vous risquez vite de vous retrouver seul face à votre écran, comme sur une île déserte : ni clients, ni commandes, ni personnes à l’horizon.

Certes, être freelance permet d’être libre dans un sens, mais pas de n’en faire qu’à sa tête.

 

Vous voulez toujours devenir rédacteur web ?

Vous êtes encore là ? Je ne vous ai pas fait peur ? C’est sans doute parce que vos motivations profondes pour devenir rédacteur web sont les suivantes :

  • vous aimez écrire et êtes passionné par les mots ;
  • vous êtes passionné du web ;
  • vous êtes conscients des avantages et des inconvénients du métier ;
  • vous avez une motivation inébranlable. Il faudrait bien plus qu’un petit écureuil comme moi pour vous faire peur ! 🐿️

Vous souhaitez toujours vous lancer dans la rédaction web ? Je vous félicite. Vous êtes motivé, vous savez pourquoi vous voulez devenir rédacteur et les inconvénients du métier ne vous effraient pas le moins du monde. Si votre motivation est toujours intacte, je vous encourage vivement à vous lancer dans la rédaction web : la création de contenus web est faite pour vous, il n’y a aucun doute là-dessus.

 

À vos plumes : Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir rédacteur ? Si vous ne l’êtes pas encore, qu’est-ce qui vous donne envie de vous lancer ? c

 

[instagram-feed]