La prospection est la bête noire de nombreux rédacteurs. En effet, vous pouvez très bien avoir une très belle plume, des compétences certaines en SEO… Mais ne trouver aucun client ! Bien souvent, cette situation est due à une mauvaise appréhension de la prospection. Vous vous sentez prêt à prospecter sur internet, mais ne savez pas par où commencer ? Je vous propose de mettre en place 7 actions de prospection ou actions de préparation au démarchage toutes simples à réaliser. Ces dernières peuvent vous paraître anodines ; pourtant, elles vous permettront de créer de solides fondations à votre business. Grâce à elles, vous trouverez des clients plus facilement, mais pourrez aussi attirer des clients à vous sans rien faire… Un gain de temps et d’énergie précieux, en somme. Trêve de blabla : je vous donne ces astuces concrètes sans attendre.

1 – Première action de prospection : Créer votre portfolio

Posséder un portfolio est indispensable pour le rédacteur web : c’est la première action de prospection que vous devrez mener. Eh oui : créer un portfolio est une étape que vous ne devez pas négliger avant de prospecter, du moins, si vous ne voulez pas avoir l’air d’un amateur. Imaginons qu’un prospect vous réponde sans que vous possédiez de portfolio. Ne vous y trompez pas ; il vous demandera, à un moment où à un autre, de lui donner un aperçu concret de vos compétences. Si vous n’avez aucune référence, comment démontrer que vous êtes un vrai professionnel ? Comment montrer ce dont vous êtes capable ? Difficile…

Dès vos débuts dans la rédaction web, prenez donc soin de relever les URL des articles que vous avez rédigés. Créez un PDF propre, clair et concis, répertoriant les meilleurs articles que vous avez écrits. Si vous n’avez pas encore eu l’opportunité de travailler avec des clients, je vous encourage à rédiger gratuitement sur divers sujets. Cela vous permettra d’intégrer vos premières références à votre portfolio, mais aussi d’apprendre à contacter vos prospects. Imaginez que ce client vous paye, que vous ne rédigez pas bénévolement : prendre les choses à la légère risque, à la longue, de vous donner de mauvaises habitudes. Même si proposer ses services gratuitement n’est pas particulièrement motivant, c’est un excellent entraînement pour “la vraie” prospection que vous devrez mener par la suite.

2 – Clarifier vos offres

Pour être clair avec vos prospects, vous devez avant tout être clair avec vous-même. Comme de nombreux rédacteurs, vous proposez sans doute diverses prestations :

  • rédaction d’articles de blog optimisés ;
  • rédaction de landing pages ;
  • création de contenu web pour pages fixes ou à propos ;
  • réécriture d’articles existants ;
  • correction ;
  • relecture ;
  • audit SEO du contenu rédactionnel ;
  • mise en place d’une stratégie éditoriale…

Chacune de ces prestations est différente, vous en avez conscience. Il est donc important de bien les différencier et d’être capable de les proposer au moment opportun. Pour ne pas vous égarer au cours de votre prospection, je vous conseille également de cibler vos prospects en fonction des prestations les plus susceptibles d’être recherchées dans un premier temps.

La demande concernant la création d’articles de blog, de fiches produits, de pages catégories, de réécriture est par exemple assez importante. Même si ce ne sont pas les prestations que vous facturez le plus cher, elles sont susceptibles de vous donner du travail sur de longues périodes et sur un gros volume. Pensez-y 😉
En outre, toutes les prestations du rédacteur freelance ne se facturent pas au même prix : vous devez donc définir les tarifs de ces dernières avant de contacter vos premiers prospects.

3 – Définir vos tarifs

J’insiste vraiment sur ce point : il est plus qu’essentiel de définir vos tarifs avant de contacter vos prospects. En effet, il n’y a rien de plus stressant que de devoir fournir un tarif sur le tas, sans y être préparé. Cela peut vous conduire à facturer vos prestations à la hausse, comme à la baisse. Dans l’un comme dans l’autre des cas, le client ou le rédacteur web est alors lésé. Pour bien définir vos tarifs avant de mener toute action de prospection et d’approcher vos clients, pensez :

  • à vous informer sur le tarif de prestations sur le marché ;
  • à définir votre tarif au mot et horaire pour chacune de vos prestations ;
  • à tenir compte de vos charges (si vous venez de débuter, elles augmenteront progressivement pendant 3 ans. Augmenter vos tarifs du jour au lendemain à cause de vos charges peut être mal vu par certains clients, qui ne comprennent pas toujours cette hausse soudaine et importante)

4 – Cibler vos prospects

Qui est votre cible ? Le rédacteur web est susceptible de travailler avec des clients aux profils variés. Savoir qui sont vos clients et ce qu’ils attendent de vous est important. Cela vous permet de proposer vos services sans être totalement à côté de la plaque et de proposer des prestations au plus près des besoins réels de vos clients. N’hésitez pas à créer un persona idéal avant de prospecter : imaginer un profil client fictif peut vous permettre de vous glisser dans la peau de vos prospects et de cerner au mieux ses attentes. Voici un petit exercice qui peut vous aider à travailler votre approche commerciale et votre argumentaire de vente. Commencez par noter la phrase suivante, puis complétez-la : 

Si j’étais blogueur, sans connaissances liées au SEO, j’aurai besoin d’aide pour… Je serai intransigeant concernant X et X choses, j’aimerai que la personne à qui je délègue l’optimisation de mon site soit… X proposition pourrait me séduire, car j’attends…

Testez cette méthode avec différents profils clients. Vous vous rendrez rapidement compte que certains points évoqués sont évidents. Entraînez-vous également dès à présent à analyser divers sites web : quelles sont leurs forces, leurs faiblesses ? 

5 – Créer votre compte sur Linkedin

Linkedin est une arme puissante (mais pacifique ! ) pour trouver de nouveaux clients. En réalité, tout le fonctionnement de Linkedin tend vers un objectif : permettre aux professionnels de se rencontrer virtuellement, de réseauter, de se trouver et d’entrer en contact (plus ou moins) facilement. C’est un réseau indispensable pour mener une stratégie commerciale quand on est freelance. En effet, Linkedin vous permet de capter de nouveaux clients en direct, en partageant votre expertise et en facilitant vos prises de contact. Linkedin peut être assez difficile à maîtriser dans un premier temps : comme vous pouvez le constater si vous y êtes nouveau, il n’est pas possible d’ajouter et de contacter tout le monde. La raison à cela ? 

Au-delà de l’aspect financier (souscrire à la formule premium permet d’ajouter et de contacter des prospects sans restriction), je pense que ce mode de fonctionnement permet d’inciter les internautes à créer un réseau ciblé, leur permettant de trouver des opportunités pertinentes. C’est donc une bonne chose au final ; il faut simplement être patient sur Linkedin. Le jeu en vaut la chandelle, j’ai moi-même régulièrement des propositions de missions via ce réseau. Dans un premier temps, créez un profil clair et attractif. Prenez ensuite le temps d’ajouter des clients potentiels logiquement, sans vous égarer. Je vous suggère également de filtrer vos demandes d’ajout : Linkedin est un réseau professionnel. Acceptez donc les personnes susceptibles d’avoir besoin de vos services, ou de vous apporter de bons conseils. 

6 – agrandir votre réseau 

Faire grandir votre réseau fait partie des actions de prospection pouvant vous apporter des clients rapidement. Vous pouvez réseauter de nombreuses manières : sur le web, via les réseaux sociaux et professionnels, sur les plateformes de freelances, en direct via des blogs, ou encore en physique, près de chez vous. Le démarchage physique paye pour de nombreux rédacteurs : n’hésitez donc pas à parler de vous et à vous rendre dans des événements propices au réseautage.

7 – S’inscrire sur les plateformes de freelances

Vous n’avez pas encore de clients ? Employez votre temps à bon escient. Vous inscrire sur des plateformes de freelancing, comme Malt, Upwork, 404Works ou Freelancer par exemple, peut vous permettre de gagner des clients sans prospecter. Forcément, ce type de plateforme prend une commission. Ce n’est peut-être pas idéal, mais elles comportent deux avantages

  • Elles vous permettent de gagner du temps et de faire venir les clients à vous, après la simple création de votre profil.
  • Elles vous permettent de fixer vos tarifs : tenez compte de la commission prélevée pour déterminer un tarif qui vous convient et vos missions seront tout à fait rentables.

À vos plumes : vous connaissez maintenant 7 actions de prospection pouvant vous apporter des clients. Les mettiez-vous en place jusqu’à présent ? Quels sont vos résultats ?