🔎 À la Conquête du Web - Conseils pour rédacteurs web débutants / futurs rédacteurs web

rédacteur-web-seo-animal
Articles de blog

Le Rédacteur Web SEO : un drôle d’animal

Depuis quelques mois, j’ai la chance de partager le quotidien d’une meute de Rédacteurs Web SEO. Difficiles à observer, ces animaux vivant au plus près de l’Homme sont plein de mystère. Au fil des mois, je suis parvenue à me faire accepter au sein du groupe. En immersion totale dans le monde du rédacteur web SEO, j’ai pu répertorier plusieurs comportements jamais observés jusqu’à ce jour. Entre peur et fascination, j’ai partagé la vie de ces fabuleuses créatures pendant de longues semaines et vous livre leurs secrets. Reportage. 🐺

La vie sociale du Rédacteur web

Le rédacteur web SEO est une espèce assez solitaire. Reclus dans leurs tanières, la majorité des individus ne quittent leur cachette que quelques heures par jour, pour aller s’approvisionner en nourriture, se rendre à la salle de sport, dîner au restaurant, faire du shopping ou emmener leurs petits en promenade.

Imaginez donc ma surprise lorsque j’ai découvert une meute de rédacteurs web, un comportement étrange pour une espèce d’habitude si discrète et isolée. Il semblerait que certains individus aient tissé des liens étroits, partagent des astuces pour vivre de la rédaction web, sans aucun comportement agressif envers leurs pairs. J’ai noté quelques altercations entre les membres de la meute, que je n’évoquerai pas tant elles sont rares. Bien entendus, ces regroupements de rédacteurs Web sont exclusivement virtuels, bien que j’ai eu vent de quelques rassemblements physiques, à l’occasion de pique-niques, d’apéritifs ou encore de travail collaboratif dans des espaces de coworking.

J’ai également pu observer que le rédacteur web est une espèce monogame, qui partage généralement sa vie avec un compagnon/une compagne. Une fois les petits arrivés, ils vivront dans la tanière avec leurs parents, jusqu’à être parfaitement autonome, à un âge situé entre 18 et 42 ans.

Rapports avec l’Homme

Le rédacteur web SEO côtoie l’Homme depuis de nombreuses années. En effet, l’étalement urbain l’a contraint à vivre au plus près de l’Homme. Bien qu’il soit possible qu’il se sociabilise à son contact, le rédacteur web reste une espèce sauvage et craintive. Il garde bien souvent une distance respectable avec l’humain et ne s’approche que très rarement de lui. Cependant, il peut être amené à le faire, poussé par sa curiosité naturelle.

 

Habitat

L’habitat du rédacteur web varie en fonction des individus. Certains vivent seul, dans de petites tanières confortables, tandis que d’autres vivent en famille, dans de plus grandes tanières ou de grandes grottes bien meublées. J’ai pu observer une similitude dans les habitats de tous les individus : chaque rédacteur web possède un ordinateur, qui lui permet de chasser des clients ou de s’adonner à son passe-temps favori : la rédaction de contenus optimisés.

 

L’apprentissage du rédacteur web SEO

Il existe deux types de rédacteurs web. Je commencerai par vous parler du rédacteur dit autodidacte. Tenace et persévérant, il n’a reçu aucun apprentissage d’autres rédacteurs web. Il s’est préparé à affronter les difficultés de la vie de rédacteur seul, en menant ses propres recherches.

Deuxième profil, le rédacteur web SEO formé. Celui-ci, désireux de bénéficier d’un accompagnement et d’apprendre au contact d’un rédacteur expérimenté, a choisi de suivre une formation en rédaction web.

 

Alimentation

Pour se nourrir, le rédacteur web doit chasser chaque jour. Il se nourrit de missions de rédactions, qu’il obtient en traquant sans relâche les clients. Certains d’entre eux, coopératifs, pourront lui permettre de s’alimenter pendant de longs mois. Pourtant, le rédacteur doit toujours garder en tête une chose : pour vivre de la rédaction web, il devra continuer de chasser régulièrement, même s’il a réussi à attraper plusieurs clients. Prédateur impitoyable, il est rare que le rédacteur web SEO manque sa proie ; pourtant, lorsque cela arrive, il ne désespère pas. Il repart à l’assaut, faisant preuve d’une motivation et d’une ténacité hors du commun.  

Habitudes et comportement

Le rédacteur web SEO est un animal extrêmement intelligent. Connaissant toutes les ficelles du référencement naturel, il passe la majorité de son temps à rédiger des contenus pertinents et optimisés pour Google. Pour y parvenir, il dose parfaitement la structuration des contenus, le balisage HTML, la recherche de sources fiables, et la rédaction. J’ai également pu observer une parfaite maîtrise de Google Analytics, Search Console et autres outils SEO chez certains individus, capables d’analyser un site web et de proposer des Audits SEO du contenu rédactionnel.

D’autres rédacteurs web possèdent des aptitudes méconnues, mais non moins remarquables : le storytelling ou encore le copywriting.

Au cours de nombreuses explorations de tanières, j’ai régulièrement remarqué un comportement que je n’ai su interpréter qu’au cours de nombreux mois de réflexion. J’ai déniché de nombreux post-it et cahiers où étaient griffonnés des centaines de mots, de même que des tasses à café à moitié vides et un nombre incalculable de bouchons de stylos grignotés. Cela m’a amené à la conclusion suivante : le rédacteur web est très occupé, sujet au stress, et a bien souvent de gros soucis d’organisation.


À vos plumes : avez-vous eu la chance d’observer le rédacteur web dans son habitat naturel ? Que vous inspire cette fascinante créature sauvage ?

6 commentaires

  • Gaëlle

    Coucou Morgane, ton article est vraiment génial, j’adore l’angle de vue adopté ! J’ajouterais que le rédacteur web SEO cohabite avec un autre chasseur redoutable qui l’assiste au quotidien, parfois au point de l’empêcher de mener à bien ses missions mais qui à d’autres moments compense avec douceur sa solitude : son chat. Parfois même, une meute de félins ! 😉

    • MorganeLeroy

      Coucou Gaëlle. Je suis entièrement d’accord avec toi, je vous que tu as eu la chance d’observer des rédacteurs web toi aussi 😊

  • Nathalie CARON

    Bonjour Morgane,
    Tu as très bien décrit « cette fascinante créature sauvage » !

    Tu proposais, sur la Page FB du Groupe, des articles-invités sur ton blog : quels sujets proposes-tu ?
    Je te fais réciproquement la même proposition. Mon blog s’appelle Oser Ecrire : https://www.oser-ecrire.fr/.

    Je suis toute récente blogueuse également et c’est passionnant d’autant plus que nous pouvons utiliser nos compétences de rédactrice.

    À très bientôt
    Nathalie CARON, Origami 2

    • MorganeLeroy

      Merci pour ton commentaire Nathalie ! Je te contacte par mail dans la journée pour en discuter, après avoir regardé ton site !
      Effectivement, nous pouvons sans doute collaborer 🙂
      Bonne journée !

  • Sandrine Vaghi

    Bonjour Morgane,
    J’adore ton article, comme tous ceux de ton blog d’ailleurs. Merci pour tous tes précieux conseils et astuces qui sont motivants quand on démarre.
    A bientôt
    Sandrine

    • MorganeLeroy

      Merci Sandrine 🙂 Je suis heureuse que cet article te plaise, j’ai adoré l’écrire, d’ailleurs, je l’ai rédigé d’un trait tellement j’étais inspirée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *