Salut la compagnie ! Oh non je recommence, #hasbeen Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler contenu web. Et pas de n’importe quel contenu web, non, mais du contenu web optimisé SEO. Vous êtes rédacteur web, et avez des difficultés à produire des contenus optimisés pour le référencement naturel ? Cet article est fait pour vous. Enfilez votre plus beau tablier, lavez-vous les mains et préparez votre plan de travail : je vous donne ma recette, testée et approuvée par les moteurs de recherche

Rédiger un contenu web optimisé seo : une pincée de mots clés

Vous allez devoir vous préparer avant de vous lancer dans la réalisation de votre contenu. Pour commencer, vous devez déterminer sur quelle requête clé vous allez travailler pour donner toutes les chances à votre article d’apparaître en première position sur Google. En première position, ou en première page : rappelons-le, votre article doit être bien positionné pour augmenter votre visibilité (ou celle de votre client). 

Pour faire simple, une bonne position permet à un article d’être plus visible. Plus visible = plus cliqué. De plus, les personnes qui ont fait une recherche en rapport avec votre mot clé ne sont pas là par hasard : il s’agit d’un trafic qualifié

Vous devez sélectionner le mot clé sur lequel vous souhaitez ranker avec soin : il doit, d’une part,  être à la fois fréquemment recherché par les internautes et d’autre part, peu concurrentiel. Imaginez que vous souhaitiez rédiger un article sur la culture des haricots verts. Vous pensez donc travailler sur la requête “haricots verts”. Cette requête, malgré les apparences, a été tapée de nombreuses fois. En première page, plusieurs grands sites de recettes et de jardinage. Vous laissez tomber ? Ces concurrents vous semblent trop costauds ? Je vous dis non, n’ayez pas peur. Tout est une question de dosage : utilisez la longue traîne ou des requêtes annexes mais moins concurrencées pour obtenir un bon positionnement. Vous pouvez par exemple travailler la requête “plantation de haricots verts” ou, “haricots verts plantation” “comment planter des haricots”… Ces groupes de mots clés sont très recherchés par les internautes, et la concurrence est bien moins féroce. 

Cette requête sera à utiliser avec parcimonie dans votre TITLE, vos sous-titres et le corps de votre texte. Attention : vous devez toujours bien doser votre utilisation de mots clés, au risque de produire un texte suroptimisé, ce qui sera sanctionné par l’algorithme de Google.  Imaginons que vous préparez un délicieux chili con carne. Le piment est bien entendu un indispensable de la recette. SI vous n’en mettez pas suffisamment, votre plat sera fade. En revanche, si vous en mettez trop, votre repas sera immangeable, bon à jeter à la poubelle. Vous l’avez compris, rédiger un contenu optimisé SEO se fait tout en finesse. Passons à l’étape suivante.

Créer un contenu optimisé : rédiger un titre accrocheur et établir sa structure

Vous avez trouvé une requête clé pour votre article ? C’est parfait, passons à la préparation de l’article. Apparaître sur les moteurs de recherche n’est pas toujours suffisant pour attirer du trafic sur son site web. Restons sur l’exemple des haricots. Vous avez choisi la requête “planter des haricots”. Vous ne devez pas vous contenter de mettre cette requête en Title. 

Pour attirer des prospects, votre titre doit être accrocheur, inciter l’internaute au clic

Je vous suggère de créer plusieurs titres, puis de les laisser de côté. Rédigez votre article, et sélectionnez le meilleur Title à la fin. Bien imprégné de votre sujet, vous saurez parfaitement ce que le lecteur attend de cet article, quelles informations il recherche, bref, tout ce qu’il veut savoir. Vous avez remarqué que les informations les plus importantes concernent le mode de plantation et l’entretien futur des graines? Choisissez par exemple : Plantation de haricots verts : semer et faire pousser ses graines. Il y a plus sexy, comme titre, me direz-vous, mais l’essentiel y est. L’internaute sait, simplement en lisant le titre, qu’il aura la réponse à ses questions

Vous devez également établir une structure adaptée au SEO : utilisez des H2 pour structurer et aérer votre texte. Un paragraphe doit correspondre à une idée. Ces mêmes idées doivent être exposées en suivant un fil conducteur. Dans les cas des haricots, il n’est par exemple pas pertinent de parler de la récolte avant d’expliquer comment planter les graines. Vous me suivez toujours ? Passons à un point crucial pour rédiger un contenu web optimisé pour le SEO : le contenu rédactionnel.

contenu web optimisé référencement naturel

Tu souhaites te former au SEO ? Je te recommande la Formation Rédacteur Web SEO de Lucie Rondelet 🙂 

Étape numéro 3 : créer un contenu qui accroche le lecteur

Votre structure est prête ? Vous devez maintenant rédiger votre texte. En premier lieu, si vous ne maîtrisez pas parfaitement la thématique à aborder, vous devez trouver des sources pertinentes. Pour cela, faites une petite recherche. Gardez les sources les plus fiables et les plus complètes, afin de noter toutes les informations importantes. Ce travail de recherche doit être rapide si vous souhaitez être rentable. Lisez les articles en diagonale pour vous imprégner du sujet, puis notez les informations les plus importantes. Vous aurez tout le temps de revenir sur vos sources plus tard en cas de doute. 

Attention : avec Google, même règle qu’à l’école : on ne copie pas sur le voisin. Votre texte doit être original, car le contenu dupliqué, ou duplicate content est sévèrement sanctionné par Google. En plus de cela, ce n’est pas vraiment éthique de recopier le contenu d’un site web concurrent. SI votre client remarque votre petit manège, il risque de ne pas apprécier, je vous assure…

Revenons au contenu web optimisé SEO. Pour rédiger un bon article, vous devez : 

  • Utilisez un vocabulaire simple et accessible pour tous (exit le ton trop soutenu, ou, au contraire, trop familier)
  • Respecter la ligne éditoriale de votre client : il s’adresse à ses prospects en les vouvoyant ? Ne les tutoyez pas 😉 
  • Travailler le champ sémantique en rapport avec votre requête clé : exemple, si vous parlez de haricots verts, vous utiliserez un champ lexical en rapport avec le jardinage, le potager, la nature, les outils nécessaires pour planter, l’arrosage…

Votre texte doit être fluide, facile à lire. Chaque information doit s’intégrer dans votre contenu de la manière la plus naturelle possible. Votre texte est prêt ? Laissez-le refroidir quelques heures avant de procéder à sa relecture. Car oui, un texte optimisé pour le référencement naturel est aussi un texte bien écrit, sans fautes d’orthographe. 

Rédiger un contenu optimisé pour le référencement naturel : travailler le maillage interne

Dernier point important : le maillage interne. Il vous permet de garder le lecteur sur le site web le plus longtemps possible. Je m’explique : un internaute qui lis un de vos articles, puis ferme la page, va faire augmenter le taux de rebond de votre site web. Si, au contraire, le lecteur visionne un autre article, ce même taux de rebond va baisser. Google les sites web qui conservent un taux de rebond relativement faible, situé entre 40 et 60 %. Il détecte ainsi un site au contenu intéressant. Car ce qui plaît à l’internaute, de manière générale, plaît aussi aux robots de Google

Pour garder le lecteur sur un site web le plus longtemps possible, vous devez donc placer des liens internes pertinents, en rapport avec le contenu de votre article. Dans le cadre de notre exemple, vous pourriez par exemple créer un lien vers un article qui traite de la culture des haricots rouges, de la bonne période de récolte des légumes, ou encore vers une page web du site qui explique comment conserver et cuisiner les haricots une fois récoltés. Le lecteur va alors naviguer sur les pages du site, et rester sur ce dernier plus longtemps. 

Bien optimiser un contenu web : une recette difficile 

Vous savez maintenant comment rédiger un contenu web optimisé pour le SEO. Vous l’avez sans doute compris, la minutie doit être au rendez-vous à chaque instant. Comme pour faire un gâteau, vous allez devoir :

  • Respecter les dosages (de mots clés, de liens internes et externes) ; 
  • Fonctionner étape par étape sans jamais en négliger aucune (sinon, on se retrouve avec un gros bloc de farine mangeable au lieu d’un savoureux gâteau aérien et léger)
  • le temps de repos (évitez à tout prix d’envoyer votre texte à votre client à chaud, vous risquez de laissez passer de grosses erreurs
  • Et faire preuve de patience : rédiger un texte optimisé peut parfois prendre plusieurs heures.

Petite astuce de “grand-mère” : mettez-y du cœur. Vous vous rappelez la douce tarte aux pommes de mamie, faite avec amour ? En SEO, c’est pareil : mettez du cœur dans vos articles. Quoi que les robots Google en pensent, le lecteur, lui, le ressentira et vibrera à la lecture de vos contenus web. 

À vos plumes : avez-vous de bons résultats en SEO ? Êtes vous déjà parvenu à atteindre la première page du SERP, tant convoitée ?