Créer un mail de prospection accrocheur quand on est freelance n’est pas évident : lorsqu’on débute, il est souvent difficile de trouver les bons mots pour parler de son activité… Et de celle de son client. On peut être très performant dans son domaine… Et avoir énormément de mal à prospecter et à convaincre ses prospects. De plus, le taux de réponse aux mails de prospection des freelances est, ne nous voilons pas la face, assez faible. C’est décourageant et frustrant, mais je vous rassure : nous sommes tous passés par là. Pourtant, il est indispensable de savoir convertir ses prospects en clients pour vivre de son activité. Comment créer un email de prospection quand on est freelance ? Comment démarcher un client par mail ? Comment créer un mail accrocheur pour obtenir plus de réponses (favorables, tant qu’à faire) de ses prospects et trouver des clients ? Pas de panique : après la lecture de ces quelques lignes, créer un bon mail de démarchage vous semblera bien plus simple !

Créer un mail de prospection de freelance : Définissez votre cible avant toute chose

La plus grosse erreur de nombreux freelances est ne pas chercher à bien identifier leur cible avant de commencer à prospecter. Ils envoient alors des mails de prospection en masse, au petit bonheur la chance, en espérant recevoir quelques réponses. Sur un malentendu ou avec beaucoup de chance, ça peut fonctionner, mais je vous déconseille vraiment de procéder ainsi. Pour vous donner un maximum de chances de convertir vos prospects en clients, vous devez, avant toute chose, créer vos personas. Cette action vous permettra de cibler vos clients idéaux en créant des portraits fictifs, mais réalistes. Notez une série de questions auxquelles vous répondrez avant de prospecter, et ce pour chaque profil de client avec lequel vous êtes susceptibles de travailler :

  • Qui est mon client ?
  • Quel est son métier ?
  • Quelle est sa compétence principale ?
  • Quels sont ses objectifs ?
  • Quel intérêt aurait-il à déléguer ?
  • Mes compétences sont-elles complémentaires aux siennes ?

Ces questions ne sont que quelques petits exemples. Dans l’idée, vous devez tenter d’entrer dans la tête de votre prospect. Plus vous en saurez sur votre cible idéale, plus vous aurez de facilité à la trouver sur le web et à la prospecter en vous appuyant sur un bon argumentaire.

Analysez les besoins de votre cible

Vous avez dressé votre persona. Il est maintenant temps de rechercher et de trouver votre cible. Pour cela, il vous suffit de taper des mots-clés en rapport avec l’activité de votre cible (votre persona est très pratique pour vous aider à identifier les bonnes requêtes). Que vous ayez trouvé votre client sur le web ou les réseaux sociaux, vous devez prendre le temps d’analyser son site web.

Ce dernier contient de nombreuses informations qui vous permettront de cerner la problématique de votre client. Vous pourrez alors, par conséquent, lui proposer la solution la plus adaptée à ses besoins réels. Réalisez cette opération pour chacun de vos nouveaux clients potentiels : cette action de prospection prend un peu de temps, je vous l’accorde, mais vous permettra de réaliser une prise de contact personnalisée et pertinente.

Créez un brouillon pour votre mail de prospection de freelance

À l’école, nos professeurs nous rabâchaient en permanence de créer un brouillon avant de tout recopier au propre. C’est également quelque chose que je vous conseille pour créer un bon mail de prospection. Prospecter des clients par mail nécessite une bonne préparation. Je vous suggère donc de rédiger tous les points dont je vais vous parler au préalable (sur un document Google Docs par exemple) avant de commencer à rédiger votre (vrai) mail de prospection. Cela vous permettra de reprendre tous les points importants et de les reformuler puis de les structurer correctement. Voyons ensembles quels sont ses différents points

Présentez-vous BRIEVEMENT

Présentez-vous succinctement et clairement : vous pensez vraiment que vos clients veulent que vous leur parliez de vous ? C’est l’une des grandes erreurs classiques en prospection. En réalité, votre prospect veut que vous lui parliez de lui, de ses problématiques, de ce que vous pouvez lui apporter… Soyez donc bref lorsque vous vous présentez. Donnez votre nom, expliquez en quelques lignes ce que vous faites, mais ne vous égarez pas à rentrer dans les détails.

créer un mail de prospection quand on est freelance exemple

Trouvez la bonne accroche

L’une de mes méthodes de prospection préférée consiste à utiliser le copywriting en prospection. (Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, je vous ’invite à lire mon article sur le sujet). Cette méthode de marketing permet de prospecter efficacement en accrochant son prospect dès le premier contact. Dans tous les cas, tout mail de prospection, qu’il soit copywrité ou non, doit contenir une bonne accroche. Oubliez tout de suite les traditionnels :

“Madame, Monsieur, – Métier – freelance, je suis à la recherche de nouvelles collaborations, veuillez trouver ci-joint mon portfolio”

Ce type de mail, trop impersonnel et peu adapté à votre cible est vraiment très peu vendeur. Vous obtiendrez des réponses uniquement si vous tombez sur un prospect en recherche de vos services, au bon moment. Veillez donc à soigner le début de votre mail : vos premiers mots sont importants et doivent être percutants. Soulevez la problématique de votre cible sans attendre, directement après vous être présenté. Ne tournez pas autour du pot, mais ne soyez pas non plus trop “cash”. Les prospects sont comme nous, des êtres dotés de sensibilité et doivent être traités avec un certain tact. Utilisez, tant que possible, un vocabulaire positif et optimiste. Voici un exemple de mail de prospection de freelance (cette ébauche est à adapter selon vos compétences et votre secteur d’activité) :

“ Bonjour, Je suis Morgane, rédactrice web SEO freelance. Je me permets de vous contacter, car je constate que votre site n’est pas optimisé pour les moteurs de recherches, ce qui nuit à votre visibilité sur le web.Soyez rassuré : cette situation n’est pas irrémédiable. Vous pourriez en effet générer plus de trafic en mettant en place une bonne stratégie de contenu […] J’ai par plusieurs axes d’amélioration à vous proposer pour vous permettre d’attirer une audience qualifiée et durable[…] etc”.

Clair et concis. Je soulève la problématique du client, tout en lui expliquant que je peux réellement l’aider.

Créez le contenu de votre mail de prospection de freelance

Nous avons maintenant sur notre brouillon une petite présentation et une accroche (qui déchire). C’est très bien, mais ce n’est pas tout. Vous allez désormais devoir personnaliser le contenu de votre mail en fonction de votre persona. Les éléments suivants doivent figurer dans votre mail :

  • La problématique de votre client (il peut y en avoir plusieurs) : démontrer à votre client que vous avez cerné sa problématique est très important. Cela lui démontre que vous avez une réelle expertise dans votre domaine de compétences et que vous allez pouvoir l’aider, mais surtout que vous avez pris le temps de vous intéresser à lui. Je vous l’assure, c’est très apprécié de tous les prospects !
  • Proposez une solution à votre prospect : vous avez cerné la problématique de votre prospect, d’accord, mais ce n’est pas suffisant. Vous devez maintenant lui expliquer en quoi vous pouvez l’aider et quels bénéfices peut lui apporter votre collaboration. Soyez, encore une fois, bref et concis. N’utilisez pas de jargon. Si vous employez des termes techniques, expliquez-les brièvement afin de ne pas perdre l’attention de votre destinataire.
  • Un call to action : un bon mail de prospectionde freelance ne se termine JAMAIS sans appel à l’action. Cet appel à l’action peut consister à fixer un rendez-vous téléphonique, proposer d’échanger plus longuement, de répondre à des questions supplémentaires… Dans tous les cas, il doit être positif et attractif. Si vous choisissez les bons mots et que vous avez réussi à éveiller la curiosité de votre prospect grâce au contenu de votre mail, il ne pourra pas vous résister
  • Laissez vos coordonnées. Si possible, créez au préalable une bonne signature électronique contenant ces dernières en pensant à indiquer votre numéro de Siret (c’est rassurant, cela démontre que vous êtes un vrai professionnel)

Prospecter par mail quand on est freelance : mes conseils bonus

Vous connaissez maintenant une partie de mes techniques de prospection par mail. Prospecter des clients n’est pas de tout repos : en effet, faire de la prospection est assez déstabilisant quand on débute. Je suis bien consciente que l’e-mailing est chronophage et désagréable pour un bon nombre d’entre nous. Je vais donc vous faire part de quelques conseils supplémentaires pour vous donner toutes les chances d’obtenir un bon retour sur investissement en un minimum de temps 😝 :

  • Privilégiez la qualité à la quantité : mieux vaut envoyer deux bons emails de prospection par jour que 50 dénués de sens et peu personnalisés. La relation client débute dès vos premiers échanges et votre motivation se ressent clairement dans vos mails de prospection. Prenez donc le temps de construire des messages de prospection bien construits et adaptés à votre cible, que ce soit sur Linkedin, sur les réseaux sociaux ou par mail. Votre taux de fidélisation de clients n’en sera que plus élevé.
  • Définissez un plan de prospection : planifier vos actions de prospections vous permettra de gagner un temps fou. Consacrez donc une matinée de votre semaine à la recherche de prospects potentiels et prenez des notes sur chacun d’entre eux. Vous les contacterez plus tard. Vous verrez, prospecter les entreprises deviendra bien plus facile et agréable. En décomposant votre prospection en plusieurs parties, vous serez plus concentré et efficace.
  • Soyez PATIENT : prospecter de nouveaux clients prend du temps. Même en effectuant un bon ciblage et en créant du contenu pertinent. Certains clients n’ont pas besoin de vous, d’autres n’ont pas le temps de vous répondre immédiatement et d’autres encore ne savent pas tout à fait s’ils veulent déléguer. Vous pouvez mettre plusieurs semaines à obtenir les premiers retours de vos campagnes de prospection.

Vous l’avez compris : trouver de nouveaux clients… Ce n’est pas de la tarte. Cela est très facile et rapide pour certains, beaucoup moins pour d’autres. Si vous pédalez dans la semoule (oui oui, j’adore cette vieille expression) et que vous avez du mal à créer vos mails de prospection de freelance, n’hésitez pas à me contacter ou à télécharger mes cours gratuits des formations So Seductive Prospection (pour les freelances) et Deviens un Pro du Démarchage Clients (créée spécifiquement pour les rédacteurs web).

À vos plumes : vous êtes freelance et avez du mal à prospecter pour trouver de nouveaux clients ? Quelles sont vos problématiques ? Qu’est-ce qui, selon vous, cloche dans vos actions de prospection ?