[thrive_leads id='2652']

Vous êtes freelance et cherchez de nouveaux (ou vos premiers) clients ? Se lancer en prospection n’est pas facile : d’abord, il faut avoir “le cran” de sauter le pas. Ensuite, il faut s’habituer… À ne pas obtenir de réponse à tous les coups (oui, ce monde est cruel). Savez-vous qu’il est possible de mettre de votre côté davantage de chances d’obtenir une réponse favorable de la part de ses prospects en utilisant le copywriting ? Méconnue, cette pratique présente toutefois de nombreux avantages et peut grandement vous faciliter la vie. Le copywriting en prospection, on en parle ?

Qu’est-ce que le copywriting ?

Commençons par les bases (si vous ne savez pas ce qu’est le copywriting, vous n’allez strictement rien comprendre à la suite). Le copywriting est une technique rédactionnelle de marketing digital. Elle permet de convaincre une cible d’effectuer une action et nécessite d’appliquer une certaine méthodologie, dans la préparation du travail comme dans la rédaction. Pour faire simple, le copywriting est l’art de manier les mots pour pousser un prospect à acheter un produit ou un service. Et cela fonctionne très bien. Les copywriters professionnels rédigent souvent des pages de vente, des landing pages, des campagnes mails, afin de pousser l’internaute à passer à l’action. Cette action consiste généralement à acheter un produit, un service, ou à s’inscrire à une newsletter.

Les contenus web rédigés sont uniques, originaux, séduisants, hypnotiques, attractifs. Rien à voir avec les contenus informatifs publiés sur les articles traditionnels : ici, le but est bien de mettre en avant un service ou un produit, sans que cela saute aux yeux. Les bons copywriters s’appuient sur les mécanismes de la psychologie humaine pour orienter leur cible à prendre une direction donnée… Toujours avec tact et éthique.Vous commencez sans doute à comprendre l’intérêt du copywriting en prospection (si ce n’est pas le cas, j’ai rédigé un article complet sur le métier de copywriter qui vous aidera à y voir plus clair) : si vous maniez bien les mots et que vous appliquez une bonne méthodologie, cette technique va vous permettre de séduire vos prospects bien plus facilement qu’avec l’envoi un mail de prospection classique.

Pourquoi utiliser le copywriting pour ses mails de prospection ?

La vie de freelance implique de consacrer plusieurs heures par mois à la prospection de clients. Cette tâche est souvent redoutée par les jeunes indépendants. Manque de confiance en soi, passif de salarié, peur de l’échec… Les doutes et craintes face à la prospection sont nombreux. Ils s’accentuent quand le nombre de réponses reçu n’est pas à la hauteur du résultat espéré (mais qu’est-ce que j’ai fait de travers ?). Pas de panique : démarcher des clients n’est facile pour personne quand on débute. Souvent, les freelances en situation d’échec face à la prospection ont une (très vilaine habitude) : ils ne s’intéressent pas à leur cible en profondeur et envoient des mails impersonnels. Ce type d’action est à proscrire avec le copywriting en prospection (mais pas seulement, je vous déconseille cette pratique en général). En effet, la rédaction d’un mail de prospection copywrité s’appuie sur un ciblage et une étude approfondie de la cible visée. Vous vous dite sans doute que c’est du boulot. Je suis d’accord, mais ces actions sont bénéfiques : elles vont vous permettre de rédiger des mails de prospection convaincants bien plus facilement. Pour bien identifier votre cible, vous allez donc devoir vous intéresser à vos potentiels clients et vous poser les bonnes questions. Voici quelques exemples pour identifier les besoins de vos prospects :

  • Quels sont les produits et services proposés ?
  • Quels sont les objectifs de votre client ?
  • Quelles sont ses difficultés, ses lacunes ?
  • Quels sont ses objectifs ?
  • Quelle est la solution qui lui permettrait de les atteindre ?
  • Quels sont ses centres d’intérêt ?
  • Quelles peuvent être ses objections face à votre offre ?

Le copywriting pour trouver des clients : pour qui ?

Le copywriting ne s’applique qu’à la prospection sur le web. Par conséquent, il est tout à fait adapté aux freelances qui démarchent des clients principalement par mail, sur les plateformes de freelances ou sur les réseaux sociaux. Si vous préférez la prospection physique ou téléphonique, oubliez. Malheureusement, le copywriting convient uniquement au web, étant donné qu’il s’agit d’une technique de rédaction.

Comment utiliser le copywriting en prospection ?

Vous souhaitez utiliser le copywriting pour convertir vos prospects en clients plus facilement ? Si vous n’avez jamais pratiqué cette technique, vous allez devoir vous former (en autodidacte, mais il n’y a pas beaucoup de sources sur le sujet sur le web, ou via une formation en ligne). En effet, le copywriting ne s’improvise pas. Vous allez dire que je radote, mais la méthodologie est primordiale pour obtenir des résultats. Voici les points sur lesquels vous allez devoir axer votre travail :

  1. Comprendre le copywriting et les leviers d’achat qui peuvent motiver votre prospect à vous engager
  2. Le ciblage : vous devez définir votre audience cible et votre persona idéal avant de commencer à prospecter
  3. Créer le plan de votre mail de prospection : rédiger un texte “sur le tas” n’est pas la méthode utilisée en copywriting. Créer un plan bien pensé et une structure pertinente avant la rédaction de votre mail de démarchage est une étape incontournable
  4. Choisir votre objet de mail : il est déterminant dans le taux d’ouverture de vos mails
  5. Rédiger votre mail : pour cela, vous allez devoir trouver la bonne accroche à adopter et les arguments à mettre en avant pour séduire votre prospect (en fonction des informations récoltées lors du ciblage)
  6. Pousser votre prospect à l’action : un bon mail de prospection implique de pousser votre prospect à agir (en l’occurrence, à vous contacter pour plus d’informations par exemple). Ce n’est pas la partie la plus simple ni la plus amusante : vos mots doivent particulièrement bien choisis, sinon, tout votre argumentaire risque de tomber à l’eau.

Vous avez maintenant compris ce qu’est le copywriting en prospection et comment l’utiliser. Cet article vous a certainement mis l’eau à la bouche. Pour aller plus loin, je vous invite à suivre mon cours gratuit “10 erreurs qui font que tes mails de prospection passent à la trappe”. Je reviens très bientôt pour de nouveaux articles sur le sujet !

À vos plumes : avez-vous déjà utilisé le copywriting en prospection ? Quels résultats avez-vous obtenus ?

Copywriting technique prospection
copywriting mail démarchage