Le titre de cet article vous semble sans doute assez étrange, surtout si vous êtes rédacteur web depuis de nombreuses années. Pourquoi cet appel à l’aide ? Je vais vous rafraîchir la mémoire : revenons à vos débuts. Après avoir démarché pendant de nombreux jours, vous recevez enfin la réponse de vos premiers clients en rédaction web. Votre profil les intéresse, ils veulent travailler avec vous. Dans un premier temps, vous ressentez une joie et une fierté immense : on vous donne enfin votre chance ! Très vite, ce sentiment d’allégresse laisse place à la panique : vous n’avez pas pensé un seul instant que les choses iraient si vite pour vous, et les questions se bousculent dans votre tête. Devez-vous rédiger un article test ? À quel moment parler de votre tarif ? Devez-vous établir un contrat de prestation, ou simplement un devis ? Dans cet article, vous découvrirez comment procéder avec vos premiers clients pour que les choses se passent de la meilleure façon possible…

 

Passer un article test

Vous avez échangé quelques messages avec votre client. Il vous propose de vous faire passer un article test : si vous le réussissez, il vous proposera de rédiger ses articles de façon régulière. C’est la première fois que vous entendez parler d’un article test, et vous ne savez pas comment procéder.

Quand j’ai démarché mes premiers clients en rédaction web, j’ai dû rédiger un grand nombre d’articles tests, et le fait encore aujourd’hui. C’est parfaitement normal. Avant de vous engager, votre client veut s’assurer que vous êtes capable de répondre à ses attentes, de respecter un briefing, de produire un article de qualité sans fautes, mais aussi de vérifier si votre style lui correspond.

Pour bien réussir votre article test, lisez attentivement votre briefing. Ensuite, pensez à examiner en détail le site de votre client, sa ligne éditoriale, la façon dont il s’adresse à l’internaute. C’est très important, car le client cherche avant tout quelqu’un d’autonome, et de capable de bien rédiger, comme il le ferait. Bien souvent, vos articles ne seront pas signés à votre nom. En vous engageant, le client met donc sa réputation entre vos mains, et votre style doit parfaitement correspondre à son site web.

Revenons à nos moutons ; vous savez maintenant ce qu’est un article test et comment le rédiger, mais vous avez encore une question : devez-vous le facturer ?

C’est un point à définir avec votre client. Personnellement, je ne facture mon article que s’il convient à mon client.

Comment fixer son tarif ?

Fixer son tarif est très difficile quand on débute en rédaction web. Sur internet, il y a à boire et à manger. Sur certains sites, vous verrez qu’un rédacteur web SEO facture 20 centimes le mot, tandis que sur d’autres pages vous apprendrez que certains rédacteurs proposent un tarif à 1 cts le mot. Il y a vraiment de quoi être perdu ! Pour ma part, j’ai eu la chance de suivre la formation en rédaction web SEO de Lucie Rondelet, qui m’a appris à bien fixer mes tarifs.

Sachez qu’il n’existe pas de règle d’or : votre tarif va dépendre du service demandé (article optimisé ou non, structure fournie par le client ou à déterminer seul…), des prestations annexes (intégration, ajout d’images…), du volume de recherches à effectuer, mais aussi de la thématique à traiter. Les pages de vente par exemple, sont généralement bien mieux rémunérées que les articles de blogs.

Pour commencer, je vous suggère de proposer un tarif entre 3.5 et 10 cts le mot, en fonction de votre niveau, de la qualité de vos services, mais aussi du temps de travail que vous demandera la rédaction d’un tel article.

Ne vous bradez pas : si vous décidez de facturer 2 centimes le mot à votre client, vous ne pourrez pas renégocier ce tarif avant de longs mois.

Si, au bout de quelques semaines de collaboration, vous lui annoncez que vous souhaitez désormais facturer 6 centimes le mot, il y a fort à parier que votre client préfère trouver un autre rédacteur web, à moins qu’il apprécie réellement la qualité de vos services.

C’est peut-être difficile à entendre, mais de nombreux clients souhaitent obtenir des articles de qualité, sans avoir à mettre la main au porte-monnaie. Ils n’hésitent donc pas à trouver un rédacteur au tarif plus abordable si vous décidez soudainement d’augmenter vos tarifs.

Fixez donc un tarif raisonnable, que vous serez capable de garder pendant de longs mois, en attendant de devenir indispensable à votre client et d’avoir fait vos preuves.

 

premiers-clients-redaction-web

 

Tu as du mal à trouver tes premiers clients en rédaction web ? Découvre ma formation « Deviens un Pro du Démarchage Clients  » 🔥

 

À quel moment parler tarif avec son client ?

Comme je vous le dis dans certains de mes articles, l’argent et la tarification sont un sujet tabou pour de nombreux rédacteurs en France. On a tendance à en parler le plus tard possible, voire à laisser le client décider à notre place. Grosse erreur : c’est à VOUS de fixer votre tarif. Admettons que vous allez acheter une nouvelle paire de chaussures. Vous payez le prix indiqué, et c’est tout. Si selon vous, elles sont trop chères ou ne valent pas leur prix, vous ne les achetez pas.

En rédaction web SEO, c’est la même chose. Facturez vos services à leur juste valeur, et n’hésitez pas à en annoncer le prix très rapidement.

Personnellement, j’entre très vite dans le vif du sujet avec mon client. S’il ne possède pas le budget nécessaire, ou me demande de baisser mon tarif, je lui indique que je ne souhaite pas collaborer avec lui. Si nous sommes d’accord, c’est parfait : pas de non-dits, pas de mauvaises surprises. Les choses sont claires, et je connais précisément la somme que je percevrai quand j’aurai terminé ma prestation. De la même façon, le client, lui aussi, sait très bien combien lui coûteront mes services. À mon sens, fonctionner ainsi est bien plus transparent : impossible que l’une des deux parties se sente lésée, puisque tout a été dit dès le début.

 

N’hésitez pas à poser des questions

Certains clients vous enverront un briefing pour votre article test très succinct. Généralement, cela signifie que vous avez carte blanche. Bien souvent, votre client se contente de vous donner le nombre de mots à rédiger, un Title, et “basta”. Après tout, c’est normal : le rédacteur web SEO doit être capable de déterminer sur quelles requêtes clés il doit travailler pour “ranker” et de mettre en place une structure pertinente. Cependant, quand il s’agit d’un premier article, il est fort possible que ce manque de précisions vous perturbe : vous avez peur de faire fausse route et de rater votre article.

Dans ce cas, n’hésitez pas : envoyez un mail à votre client et posez des questions pour obtenir le plus d’informations possible. Essayez d’envoyer un seul mail, dans lequel vous noterez toutes vos questions ; votre client cherche sans doute un rédacteur web SEO autonome. Limiter les allers-retours avec votre client est primordial. Il délègue la rédaction de ces articles pour gagner du temps, et n’a sans doute pas envie de se lancer dans un long échange de mails.

Cependant, si certains points ne vous semblent pas clairs, n’hésitez pas à le contacter : mieux vaut une “question bête” (je mets des guillemets car selon moi, il n’y a pas de question bête), qu’un texte complètement à côté de la plaque.

Contrat de prestation, ou simple devis ?

Certains rédacteurs web produisent des contrats de prestations pour assurer leurs arrières, au cas où leurs clients ne respectent pas leurs engagements. C’est une bonne chose : ainsi, les deux parties sont protégées en cas de litige.

Je ne fonctionne pas de cette façon, et me contente d’envoyer un simple devis à mes clients. J’y détaille mes prestations, mon tarif, ainsi que le délai de paiement à respecter. Bien entendu, les coordonnées des deux signataires doivent figurer sur ce devis, ainsi que la date de début de la prestation.

Sachez qu’une fois signé, un devis vaut comme un contrat entre le prestataire et son client. Je trouve donc que c’est la manière la plus simple pour se protéger d’éventuels impayés, et j’estime que c’est suffisant pour collaborer sur de bonnes bases. Si cela peut vous rassurer, je n’ai eu aucun problème avec mes clients en fonctionnant de cette façon.

 

Astuces pour bien réussir son article test

Prenez votre temps. C’est le premier conseil que j’ai à vous donner. Vos premiers clients en rédaction web sont très importants : rédiger pour eux vous permet d’ajouter des URL dans votre portfolio, mais aussi de construire les fondations de votre e-réputation.

Vous avez sans doute hâte de vous lancer, et pouvez céder à l’envie de rédiger le plus vite possible, de peur que votre collaboration vous passe sous le nez. N’en faites rien, vraiment. Prenez le temps de rédiger votre article, mais aussi de le laisser reposer avant de l’envoyer. Utilisez également un correcteur pour être certain de n’avoir laissé passer aucune faute ou coquille.

Rédigez un devis, annoncez d’emblée votre tarif, qui doit, dans l’idéal, être établi avant même d’avoir démarché des clients. Pour bien réussir votre article test, parcourez attentivement les sites de vos premiers clients en rédaction web, et n’hésitez pas à leur poser des questions si quelque chose ne vous semble pas clair. En suivant ces conseils, vous devriez être prêts à réussir vos premières missions de rédacteurs web !

Soufflez un bon coup, ne stressez pas : vous allez faire au mieux pour décrocher une nouvelle collaboration et avez toutes les chances de réussir !

 

À vos plumes : avez-vous eu peur à l’arrivée de vos premiers clients ? Avez-vous réussi à bien gérer la situation et à décrocher des missions intéressantes ?