Hello la compagnie 🐿️ ! Vous êtes rédacteur web ou rédactrice web et êtes en pleine prospection ? Vous allez sans doute connaître l’immense joie d’envoyer des propositions de collaboration… Et de ne recevoir aucune réponse. Cela arrive souvent, et ce pour plusieurs raisons dont je vais vous parler. Vous vous demandez si relancer un prospect est judicieux ? Vous ne savez pas comment faire ? Je vous donne tout de suite quelques conseils. Let’s go !

[thrive_leads id='2471']

Pourquoi mes prospects ne me répondent pas

Rien de plus désagréable que de rester sans réponse, je le sais bien. Vous avez tout donné dans votre mail de prospection. Vous y avez mis votre coeur, votre sueur, vos larmes, votre âme (j’abuse un peu ? 😆 ), bref, vous y avez mis toute votre énergie. Pourtant, votre boîte mail reste vide. Il existe plusieurs raisons possibles à cela :

  • il n’a pas besoin de vous, et pas le temps de vous en informer ;
  • votre message ne l’a pas convaincu, car il n’était pas adapté à ses besoins ou pas personnalisé ;
  • votre prospect est très occupé et n’a pas eu le temps de vous répondre ;
  • votre prospect a oublié de vous répondre.

Vous le comprenez maintenant : ce n’est pas obligatoirement de votre faute. Les raisons d’une non-réponse sont multiples. Ne vous tracassez pas, je vais vous expliquer comment redresser la barre : vous avez perdu une bataille, mais pas la guerre !

Mais alors… Doit-on relancer un prospect ?

Quelle que soit la raison pour laquelle votre prospect ne vous répond pas… Vous ne pouvez pas la deviner. Relancer ses clients ou prospects est toujours une bonne chose, du moment que c’est fait dans “les règles de l’art”. Quelles sont ces règles ? Relancer dans un délai raisonnable, et relancer convenablement. La relance de vos prospects est essentielle en prospection de nouveaux clients, car elle prouve votre motivation. Ne pas relancer quand on n’obtient pas de réponse est une erreur et peut vous faire passer à côté de collaborations intéressantes. Voyons comment procéder.

Quand relancer ses prospects ?

De nombreux rédacteurs ou professionnels ont tendance à stresser face à l’absence de réponse (c’est normal, surtout quand on débute). En conséquence, ils relancent trop rapidement. Mauvais point. Votre prospect ne doit à aucun moment se sentir oppressé. Mettez-vous à sa place : n’avez-vous jamais été agacé lorsqu’on vous faisait une proposition commerciale de manière trop insistante ? Rien de plus désagréable que d’avoir l’impression que l’on nous force la main. Attendez donc un peu avant de relancer un prospect. Je considère qu’une semaine à 15 jours entre l’envoi de votre premier mail et votre relance est un délai raisonnable.

Comment relancer ses prospects ?

Il existe plusieurs manières de relancer vos prospects. Je vous conseille de rester sur la même méthode que celle employée lorsque vous avez démarché : si vous avez envoyé un mail, relancez par mail. Si vous avez eu un contact téléphonique avec votre futur client, vous pouvez vous permettre de le rappeler. Commençons par voir ensemble comment effectuer une relance par mail.

La relance par mail

La relance par mail est la relance la plus pratiquée par les rédacteurs web. Après tout, le mail est le moyen de communication le plus utilisé pour échanger avec nos clients et prospects. La relance par mail est donc sans doute celle que vous pratiquerez le plus.

Choisir l’objet de son mail de relance

Commencez par choisir l’objet de votre mail de relance. Il doit être percutant, mais jamais pressant. Vous pouvez par exemple rédiger un objet du type :

  • Suite à mon message du…
  • Des nouvelles ?
  • Proposition de collaboration
  • etc.

Il doit être court, afin que votre prospect puisse le lire en entier. Les différentes messageries affichent entre 30 et 77 caractères. Je vous conseille donc de créer un objet de mail de 50 caractères environ. Dans tous les cas, ne vous prenez pas trop la tête : l’objet du mail de prospection est plus important que celui du mail de relance. N’y passez donc pas des heures, ce qui est fait est fait. Concentrez le plus gros de vos efforts sur le contenu de votre mail : c’est souvent lui qui fait la différence.

Exemple de mail de relance client

Vous ne savez pas quoi écrire pour relancer un prospect ? Je vais vous donner un exemple de mail de relance à adresser à vos clients. Mais d’abord, je vais vous donner quelques conseils pour bien structurer votre mail :

  • commencez votre message par le nom de la personne ou de la société à qui vous vous adressez ;
  • intégrez les informations les plus importantes dès le début ;
  • faites un bref récapitulatif de votre précédent mail sans épiloguer ;
  • terminez par un Call to Action.

Imaginons que vous démarchez un blogueur et que vous souhaitez lui proposer la rédaction d’articles optimisés. Voici un exemple :

“ Bonjour XXX,

Je me permets de vous recontacter suite à mon message du – date -. Dans ce dernier, je vous proposais la rédaction d’articles optimisés pour votre blog – nom du blog -. J’ai en effet constaté que – citer les “défauts” repérés sur son site web – et je pense que faire appel à un rédacteur web SEO pourrait vous permettre de gagner en visibilité. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez échanger autour d’un éventuelle collaboration. »

Dans l’attente de votre réponse, je vous souhaite une agréable journée.”

Bien entendu, vous devez personnaliser ce dernier en fonction de votre prospect et de votre proposition initiale. Vous pouvez également utiliser des émojis dans votre relance. Attention, une fois encore, ce conseil est à appliquer en fonction du profil de votre client potentiel. S’il s’agit de quelqu’un de très formel, évitez. Vous devez toujours adapter votre ton et vos propos à votre cible.

La relance sur les réseaux sociaux

Vous avez contacté votre potentiel client sur les réseaux sociaux ? Relancez-le par ce biais. L’avantage avec les réseaux est que vous pouvez savoir, avant même de relancer, si votre message a été lu, que ce soit sur Facebook ou Linkedin. C’est bien pratique ! Lorsque vous adressez une relance commerciale à votre prospect sur les réseaux sociaux, soyez brefs. Vous pouvez envoyer un message du type :

“Bonjour XXX, je me permets de vous recontacter, car je n’ai pas reçu de réponse de votre part. En effet, je vous ai contacté le – date – pour vous proposer XXX et je souhaite savoir si vous avez pris connaissance de mon message. Dans l’attente de vous lire, je vous souhaite une excellente journée. “

Simple et efficace !

La relance téléphonique

La relance téléphonique est une technique très utilisée pour obtenir de nouveaux clients dans le commerce. Est-elle adaptée à la relance en rédaction web ? Oui et non. Tout dépend du cas de figure dans lequel vous vous trouvez et de la manière dont vous avez établi votre premier contact avec votre prospect :

  • Vous n’avez jamais eu de contact avec votre prospect : vous avez envoyé un premier mail ou message sur les réseaux sociaux sans réponse de sa part. Dans ce cas, évitez. Vous risquez de paraître très envahissant. (Coucou, je vous ai envoyé un message auquel vous n’avez jamais répondu, j’ai donc trouvé votre numéro pour vous appeler… Cela fait un peu stalker non ? )
  • Vous avez eu un premier contact par mail avec votre prospect : il vous a répondu une première fois et vous n’avez plus de nouvelles. Dans ce cas, mieux vaut effectuer votre relance par mail. De manière générale, il n’est jamais bon de contacter votre prospect via différents moyens, cela peut être assez intrusif.
  • Vous avez prospecté votre client par téléphone et l’avez eu une première fois : les voyants sont au vert. N’hésitez pas à rappeler votre prospect (dans un délai raisonnable, bien entendu). S’il ne répond pas, pensez à lui laisser un message vocal.

Vous savez maintenant quand et comment adresser une relance pour non-réponse. Vous l’avez compris, relancer quelqu’un n’est pas une mauvaise chose et peut vous permettre de décrocher de nouvelles missions en rédaction web, si vous agissez avec tact et professionnalisme. Vous ne trouvez pas de clients et n’obtenez jamais de réponses ? Je vous invite à jeter un oeil à la page de présentation de la formation “Deviens un Pro du Démarchage Clients ! “.

À vos plumes : êtes-vous un adepte de la relance ? Si ce n’est pas le cas, qu’est-ce qui vous bloque ?