Vous souhaitez prospecter des clients en rédaction web ? Vous débutez et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Aujourd’hui, je ne vais pas vous expliquer quoi faire, mais vous parler de ce que vous ne devez JAMAIS faire. Focus sur 7 méthodes de prospection qui font fuir vos prospects en rédaction web.

1 – Envoyer des mails groupés

C’est ma bête noire, comme celle de nombreux prospects. Les clients potentiels remarquent cette méthode de prospection contre-productive d’un simple coup d’œil à vos messages de prise de contact. Si vous êtes un adepte du copier-coller, oubliez tout de suite cette pratique. Votre message doit être rédigé uniquement après avoir pris le temps de vous intéresser aux besoins de votre prospect. Qui est-il ? Quels sont ses besoins réels ? Que pouvez-vous lui apporter ? Posez-vous les bonnes questions pour choisir les bons arguments de vente et éveiller la curiosité de votre prospect. 

2 – Formuler une proposition commerciale fourre-tout

Vous avez sans doute de nombreuses compétences : audit SEO du contenu rédactionnel, rédaction de fiches produits, de pages catégories, d’articles de blog… le rédacteur web SEO a plus d’un tour dans son sac. Je vous déconseille fortement de proposer toutes vos prestations à vos prospects, dans l’espoir qu’il en accepte une. Ciblez bien les besoins de votre potentiel client et proposez-lui seulement une à deux prestations. Dans le cas contraire, il risque de paniquer (mon site est vraiment si nul que ça ? Je n’ai pas le budget pour financer tous ces projets 😵) et de ne pas faire appel à vous.

3 – Prospecter sans vous être renseigné sur votre prospect 

Vous ne pouvez décemment par proposer n’importe quoi à n’importe qui. Vous devez connaître l’activité de votre potentiel client, ses compétences et ses valeurs pour bien démarcher. Imaginons par exemple que vous prospectiez un client expert en référencement naturel. Vous devez adapter votre discours et ne pas lui proposer vos services comme s’il ne connaissait rien au SEO. Sinon, il risque de ne pas être très content. Spoil ? Je l’ai fait. Et je me suis sentie hyper bête ! Heureusement, ce prospect était adorable et j’ai fini par travailler avec lui ! C’était il y a longtemps, mais j’en rougis encore.

4 – Utiliser un seul canal de prospection

Vous prospectez seulement par mail ? Exclusivement sur LinkedIn ? Vous faites fausse route ! Je vous conseille vivement d’utiliser plusieurs canaux de prospection pour trouver de nouveaux clients. Comme je vous l’explique dans mon e-book sur la prospection de clients en rédaction web, les clients potentiels sont partout ! Autant en profiter pour maximiser vos chances de décrocher de nouvelles missions.

5 – Laisser les gros poissons de côté

Vous avez très envie de travailler pour un site très connu, mais vous pensez qu’ils ont déjà leur équipe ? Détrompez-vous. J’ai travaillé avec énormément de grandes marques connues à l’international. Quand j’ai débuté, je n’osais pas prospecter ce type de clients. C’était une erreur : ces clients potentiels ont souvent d’énormes besoins, et le budget qui va avec.

6 – Prospecter sur les posts des autres

Et si, ça existe. J’ai remarqué cette pratique de nombreuses fois sur LinkedIn et sur Facebook. Un rédacteur web poste un statut indiquant qu’il est disponible pour rédiger des articles. Un prospect lui répond. Jusque-là, tout va bien. C’est à ce moment que le sans-gêne de service arrive pour proposer ses services aux prospects. Résultat ? L’auteur du post n’apprécie jamais, le prospect rarement. C’est une mission de perdue pour le rédacteur indésirable et un mauvais point pour sa e-réputation. Oups…

7 – Employer du jargon

Sortir les grands mots pour paraître professionnel et expérimenté aux yeux de votre prospect est tentant. Pourtant, je vous déconseille de le faire. Si vous vous adressez à un client cible qui ne connaît rien au SEO et aux spécificités de Google, vous risquez de le perdre. Soyez pédagogue. Comme quand vous rédigez un article, employez un vocabulaire simple et clair dans vos mails de prospection.

Les méthodes de prospection qui font fuir les prospects en rédaction web : mes conseils

Vous connaissez maintenant les méthodes de prospection qui font fuir les prospects en rédaction web. Ces techniques de prospection sont très répandues, mais à bannir de vos esprits. Dressez un plan de prospection solide (quels prospects dois-je contacter ? Lesquelles de mes compétences peuvent leur être utiles ? Via quel canal de prospection vais-je agir ?) et démarchez en toute logique. Mon astuce ? Rédigez votre mail et posez-vous la question suivante “Que penserais-je de ce mail de prospection à la place de mon prospect ?”. Si votre ressenti est positif, tous les voyants sont au vert et vous pouvez envoyer votre message de démarchage.


À vos plumes : avez-vous déjà utilisé l’une de ces mauvaises méthodes de prospection ? Pas de honte à avoir : nous sommes entre nous et, honnêtement, j’ai déjà dû faire pire 😅

[instagram-feed]